LE DIRECT
un danseur au Teknival
Épisode 2 :

Les clubs privés de Montparnasse

55 min
À retrouver dans l'émission

Comment l'après guerre a réinventé les nuits parisiennes pour créer une fête sélective et smart qui a posé les bases de la culture des futures discothèques.

Régine et Jean Castel, surnommés "l'impératrice" et "l'empereur" des nuits parisiennes
Régine et Jean Castel, surnommés "l'impératrice" et "l'empereur" des nuits parisiennes Crédits : Stringer - AFP

Saint-Germain, c’était un lieu où, on pense, on écrit,  mais c’est aussi un lieu où l'on danse, notamment dans les caves de Saint-Germain. C’est le meilleur symbole de la libération. Antoine de Baecque

La Libération est un moment de joie et donc,  comme souvent,  de folie dansante où les boîtes s'inventent à St Germain des prés. Mais la jeunesse ne veut plus faire la fête comme la faisaient leurs parents, on réinvente donc,  encore une fois,  la nuit parisienne qui redevient élitiste,  à travers des figures qui vont créer et imposer de nouveaux codes. 

Le "Whisky à Gogo" était placé en face du "Grand Véfour". Le propriétaire était un homme joyeux et généreux qui m’envoyait toute sa clientèle. Les autres gens, je les refusais, et plus j’en refusais, plus il y avait la queue et plus j’avais du monde. Régine

Parmi elle, Régine, qui tenait le bar du café de son père à Belleville, va devenir la reine des nuits parisiennes et mettre en place les invariants des night-clubs : œilleton, carte de membre et double platine. Elle est aussi,  avec d'autres,  le témoin de ce moment où l'on cesse de danser à deux pour laisser place au twist, au jerk ou au hully gully... Parce que finalement,  l'évolution des danses populaires et leurs circulations racontent aussi l'évolution des sociétés, du couple et du rapport au corps. 

Le couple fermé arrive à un moment où se cristallise le couple dans la société bourgeoise, un homme, une femme et la constitution d’un noyau familial autour de ce couple. Au moment où ce modèle va éclater dans les années 60-70, c’est là que la danse en solo arrive. On peut faire une lecture en terme d’histoire des corps,  d’individualisation et d’autonomisation des corps;  pour le XXe siècle c’est assez net et  particulièrement pour la motricité des femmes. Sophie Jacotot

Avec Antoine de Baecque, Jérôme Bel, Lætitia Carton, Sophie Jacotot., Jean-Yves Leloup, Eric Gay et Régine.

Une série de Perrine Kervran, réalisée par Anne Pérez

Bibliographie

Avec la collaboration d'Annelise Signoret

Liens

En partenariat avec TRAX Mag

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......