LE DIRECT
un danseur au Teknival
Épisode 3 :

Night fever

55 min
À retrouver dans l'émission

Comment la musique disco a lancé la folie des boites de nuit et l'utopie d'un lieu hédoniste, pour tous.

Boules à facettes
Boules à facettes Crédits : Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - AFP

Il y avait, le Menhir, le Moulin, le Tanagra,  le Pim’s, le Blue Night, le Pen Ty, la casbah…..  Il y a 30 ans, il y avait 180 discothèques dans le Finistère. On était une des régions de France où il y avait le plus de discothèque après le Var. Et en 30 ans, il y a 120 discothèques qui ont disparu. Il n'en reste plus qu’une soixantaine dans le Finistère. Georges Perez

Le Menhir, le Moulin, le Macumba, le Club, Le Bélier, le Memphis, le Pourquoi pas,  le Sept, la Main Bleue, la Main Jaune,  le Palace : La musique disco et les déhanchements de John Travolta vont ouvrir un boulevard aux discothèques géantes qui vont s'ouvrir par dizaines en France, en ville comme à la campagne. 

Au "Sept", il y avait une constellation de stars, et aussi des gens qu’on laissait entrer parce qu’ils étaient beaux, parce qu’il faut se rincer l’œil comme disait Fabrice, notre patron. Il faut que la bourgeoise, le pédé, bref, que tout le monde se rince l’œil... Guy Cuevas

La base, c’est la lumière noire, dans la composition du tableau qu’on essaye de faire tous les soirs.  Eric Gay

C'est l'invention de la figure du Disc-jockey qui est le chef d'orchestre des nuits disco, ce sont les années fumigènes, lasers, lumière noire et boules à facettes. C'est une époque moins réglementée, où l'on peut fumer, boire et où l'on va en boite pour draguer. Mais c'est surtout au bout du compte la libération sexuelle qui s'écrase sur l'épidémie de Sida, l'échec d'un rêve de mixité,  le début de chacun sa boîte, des physionomistes et des videurs qui décident de ceux restent sur la touche. Et ce sont trop souvent les mêmes.

J’allais en boîte pour danser, pour draguer mais je dansais plus que je ne draguais... Je crois qu’il y a autant de plaisir dans la danse que dans le sexe. C’est le même épuisement. Didier Lestrade

Avec Henri Le Bechennec, Guy Cuevas, Eric Gay, Didier Lestrade, Jean-Michel Moulhac, George Perez et Audrey Teichmann

Une série de Perrine Kervran, réalisée par Anne Pérez 

Bibliographie

Avec la collaboration d'Annelise Signoret

Liens

En partenariat avec TRAX Mag

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......