LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Attentats du 13 novembre 2015, les dessous d’un procès historique
Épisode 3 :

Une salle d’audience sur mesure

58 min

Longue de 45 m, large de 15, c’est une salle hors-norme pour un procès hors-norme qui a été spécialement conçue à l’intérieur même de l’historique palais de justice de Paris.

Une salle d'audience sur mesure
Une salle d'audience sur mesure Crédits : Alain JOCARD / AFP - AFP

Accueillir pendant 8 mois, un public de plus de 500 personnes ce n’était possible dans aucune salle d’audience. D’où la création d’une salle dite « Grand Procès », au sein du Tribunal de Paris. 

Le palais de justice de Paris un lieu « majeur avec une épaisseur historique absolument unique au monde, surtout dans ce domaine de la justice que l’on rend ici depuis l'Antiquité romaine, depuis les tous premiers siècles de notre ère, et ce, jusqu'à aujourd'hui, de façon totalement continue » rappelle Christophe Bottineau, architecte en chef des monuments historiques.

Pour cette nouvelle page d’histoire, la création de la salle a été pensée avec « dignité pour offrir un cadre à la hauteur des événements qui allaient être jugés » souligne Béatrice Mouton, architecte en charge du projet. Julien Quéré, conseiller à la Cour d’Appel de Paris, lui, est fier « qu’au-delà de l’objet architectural, ait été livré aux  avocats et aux victimes un outil de qualité qui leur permettra, on l’espère, de suivre au mieux cette audience qui ne sera pas comme les autres ».

Une salle complètement démontable et amovible. Un cahier des charges a été négocié avec les monuments historiques pour que rien ne soit altéré des 2000 m2 de la salle des pas perdus.  A l’intérieur de la salle d’audience, des rangées de bancs en bouleau clair, une cage de verre pour les accusés, des strapontins en cuir beige pour les avocats, des sièges bleu marine à l’allure sévère pour la Cour. Couleur dominante : miel. Ambiance : sérénité et solennité. Une église ? Non, une scène de théâtre qui attend ses acteurs pour une catharsis nationale.  

Avec 

Jonathan Humez, directeur de programme au sein de l’Agence Pour l’Immobilier de la Justice,

Béatrice Mouton, architecte, 

Christophe Bottineau, architecte en chef des monuments historiques,  

Noëlle Herrenschmidt, reporter-aquarelliste 

Julien Quéré, conseiller à la Cour d’Appel de Paris,

Julien Heuty, conseiller à la Cour d’Appel de Paris.

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par Julie Beressi.

Liens

Illustrations sonores

> Retrouvez notre dossier Au coeur du procès des attentats du 13 novembre 2015

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......