LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Deux personnes âgées dans une Maison de retraite
Épisode 2 :

Une journée en Ehpad

55 min
À retrouver dans l'émission

Comment vit-on en EHPAD aujourd’hui ? Comment faire pour que la vieillesse continue avec des soins et de l'aide ?

Anne-Marie et Claire à "Lumières d'automne", l'Ehpad de Saint-Ouen
Anne-Marie et Claire à "Lumières d'automne", l'Ehpad de Saint-Ouen Crédits : LouizArt

La loi du 30 juin 1975 donnait un délai de dix ans aux pouvoirs publics pour assurer la transformation des hospices en maison de retraite, médicalisée ou non. Il aura finalement fallu près de 30 ans pour réaliser cet objectif avec l’apparition des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) en 2002. 

Près de vingt ans plus tard, le manque criant de moyens et de personnel fait ressurgir l’ombre de l’hospice mouroir et celle de la maltraitance. Et plus confusément peut-être, notre propre sentiment de culpabilité à l’égard de nos aînés forcés de quitter les rives de l’existence loin de nos yeux. 

Fraîchement sortie de l'Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), Eve Guillaume dirige depuis peu un Ehpad dans une ville de la Seine-Saint-Denis massivement touché par le virus. Du haut de ses 29 ans, elle a dû faire face à une vingtaine de décès avec une équipe qu’elle connaissait à peine. Quelles relations se nouent entre soignants et résidents, ainsi qu’avec leurs familles ? Comment y appréhende-t-on la fin de vie ? Que peut-on améliorer ?  

Fin de vie

On n'est pas considérés. On n'est déjà plus là. On est presque mort. Une résidente

Vivre avec la mort

Quand on travaille ici, on sait qu’on va être confronté à la fin de vie, à la mort, et je pense que notre mission, c'est d'accompagner le mieux possible vers la fin de vie. Et quand cet accompagnement a été fait le mieux possible, dignement, la fin de vie n'est pas difficile à vivre parce que ça s'est fait en douceur et de manière apaisée. Eve Guillaume

Négligence ou maltraitance ?

Si on force quelqu'un à se laver parce que c'est nécessaire, c'est de la maltraitance et si on ne le fait pas, c'est un manque de soin. Et donc la négligence, c'est aussi une forme de maltraitance. Une soignante

Qu'est-ce qu'on va devenir ? 

L’EHPAD fait peur aux gens parce que c'est un miroir qu'ils ont en face d’eux, c'est leur devenir et on n'a pas forcément envie de voir ce que l'on peut devenir. Isabelle, aide-soignante

Avec 

Eve Guillaume, directrice de l’EHPAD Lumières d’automne à Saint-Ouen (93) et les témoignages de soignants et de résidents. 

Un documentaire de Jérôme Sandlarz, réalisé par Anne Fleury

Bibliographie

Liens

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 19/10/20 le film de Grano Amaro de Cyril Berard et Samuel Picas (56min, 2020)

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......