LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Deux personnes âgées dans une Maison de retraite
Épisode 4 :

Un village Alzheimer

55 min
À retrouver dans l'émission

Face au 900 000 personnes touchées par la maladie d'Alzheimer et 225 000 nouveaux cas chaque année en France aujourd'hui, comment repenser la prise en charge du grand âge face aux troubles cognitifs ?

Village landais Alzheimer Place de la Bastide
Village landais Alzheimer Place de la Bastide Crédits : Jérôme Sandlarz - Radio France

Loin des Ehpad classiques, le premier village Alzheimer français a ouvert ses portes le 11 juin 2020  à Dax, dans les landes. 

Beaucoup de lien social et pas de blouses blanches, c’est le secret de ce projet pilote inspiré d’un modèle hollandais et prévu pour accueillir 120 professionnels, 120 bénévoles et 120 résidents dits « villageois ». 

Ces derniers vivent dans 16 maisons réparties autour d’une bastide véritable cœur de village, avec son restaurant, sa superette, un centre médical, un coiffeur et même une médiathèque et un auditorium ouverts à la population de Dax. Le but : recréer un cadre social familier et maintenir une qualité de vie, encourager la part d’autonomie restante plutôt que gérer la dépendance, tout en offrant une sécurisation douce. 

Comment faire face aux troubles cognitifs pour les patients, les familles et les soignants ? Sur quel modèle ce projet a-t-il été conçu ? Comment s’organise la vie quotidienne au sein de ce village ? De quelle façon entend-il faire évoluer le regard sur la maladie d’Alzheimer ? Quel impact a-t-il sur les habitants des alentours ?

Architecture landaise, architecture apaisante 

La place du village, c'est vraiment une place landaise. Ici, les bâtiments sont très étalés, pas très haut. On voit bien les matériaux comme le bois, la tuile, qui sont typiques de la région. Le bois a aussi quelque chose d’apaisant. On n'a quasiment pas de clôture visible. Le résident est contraint dans l'espace intérieur du village, mais il n'y a pas de clôtures hautes visibles depuis l'intérieur. Nathalie Grégoire, architecte 

Chez soi, c’est chez soi  

Ce n'est pas qu'on soit mal ici… mais bon, chez soi, c'est chez soi. Quand je suis partie en pension, ça a été épouvantable aussi. Pour faire mes études, il fallait que je parte après la troisième. En seconde, il fallait rentrer à l'internat. Je n'avais jamais quitté ma terre. Ça a été dur. Et alors, pour moi, c'est ça qui revient aussi. Je ne sais pas… Il me semble que j'aurais pu rester à la maison. Colette, une habitante du village 

Un lieu d’études  

On sait combien mettre en institution un proche est douloureux pour une famille et que le sentiment de culpabilité très fort conduit parfois à différer de plus en plus les visites. Là, tout l’environnement est supposé maintenir une vie sociale normale. On se demande si l’épuisement professionnel, important en EHPAD, va se retrouver dans le village. Ce projet a un coût important, on a aussi besoin d'évaluer le ratio coût-efficacité du point de vue économique. Hélène Amieva, professeure de psychogérontologie

Avec 

  • Nathalie Grégoire, architecte du projet
  • Mathilde Charron-Burnel, chargée de communication du Conseil départemental landais
  • Hélène Amieva, responsable du programme de recherche de l’INSERM mené sur place 
  • et les témoignages de soignants, bénévoles, résidents et de leurs familles

Un documentaire de Jérôme Sandlarz, réalisé par Anne Fleury

Bibliographie

Liens

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Partenariat

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 19/10/20 le film de Grano Amaro de Cyril Berard et Samuel Picas (56min, 2020)

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......