LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Cérémonie d'anniversaire des trois ans de l'attaque du Bataclan
Épisode 2 :

S’associer pour revivre

55 min
À retrouver dans l'émission

Blessées, traumatisées, les victimes d’attentats ont longtemps été seules. L’Etat, dont l’une des fonctions est de protéger ses citoyens, ayant failli dans cette tâche régalienne, les a longtemps niés.

Françoise Rudetzki (D), présidente de l'Association des victimes d'actes de terrorisme "SOS ATTENTATS",  avec Jacques Chirac, le 23 juin 1986 à Matignon.
Françoise Rudetzki (D), présidente de l'Association des victimes d'actes de terrorisme "SOS ATTENTATS", avec Jacques Chirac, le 23 juin 1986 à Matignon. Crédits : ERIC PIERMONT / AFP - AFP

Si le terme "attentat" apparaît au XIVe siècle, c’est Françoise Rudeztki qui va faire inscrire ce vocable dans le droit afin que les victimes soient enfin reconnues comme telles et prises en charge par la société. "Après un attentat ? On rentre chez soi comme si de rien n’était, on sort de l’hôpital pour reprendre le cours normal de son existence et on enfouit les syndromes qui pourraient resurgir ensuite. On refoule, on ravale, on dissimule l’inénarrable, l’indescriptible, l’invraisemblable", raconte Françoise Rudetzki, grièvement blessée le 23 décembre 1983 dans l’explosion du restaurant le Grand Véfour à Paris et fondatrice de SOS attentats. Mais ça, c’était avant son long et fastidieux combat. 

En 2009, un an après la dissolution de SOS attentats, Guillaume Denoix de Saint Marc et l’Association des familles du DC10 d’UTA fondent l’Association Française des Victimes du Terrorisme (AFVT) pour continuer un combat qui est encore loin d’être terminé car comme il le précise : "Les victimes ont un contentieux avec les terroristes mais aussi avec la société elle-même. C'est l'état qui est visé. La société refuse de nous voir parce que c'est anxiogène."

Les victimes de 2015 et de 2016 à Nice ont, elles aussi, fondé leurs associations aux noms évocateurs comme Life for Paris, 13onze15 ou la  Promenade des Anges . Là, elles trouvent chaque jour l’énergie nécessaire pour revivre et affronter le rouleau compresseur de l’administration.

Avec :

Un documentaire de Alain Lewkowicz, réalisé par Séverine Cassar

Liens

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......