LE DIRECT
Cimetière des Chiens, Asnières-sur-Seine, France
Épisode 2 :

Photo de famille : des singes et des humains

54 min
À retrouver dans l'émission

Entre distance et intimité, observer, comprendre, recueillir et conserver les espèces protégées de grands singes, ou comment l’humain entre dans la vie sociale de l’animal sauvage et inversement : quelques portraits de «savants» et de singes.

Nenette, n orang-outan à la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris
Nenette, n orang-outan à la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP - AFP

Par leur morphologie, parfois leurs rapports sociaux, bonobos, chimpanzés, gorilles et orangs-outans offrent une surface de projection troublante. Homo simiens…? 

Nous sommes plus proches des chimpanzés que des gorilles. C'est ce sens de la famille que l'on ressent quand on croise le regard des chimpanzés ou des grands singes. Ce n'est pas une vue de l'esprit, c'est normal. On a beaucoup de choses en commun, non seulement génétiques, mais aussi comportementales. C'est ça qui nous fait nous sentir si proches d’eux. Cécile Néel

Dans tous les imaginaires résonnent encore les aventures des « trimates », le trio de primatologues constitué par Diane Fossey, Jane Goodall et Biruté Galdikas qui ont révolutionné leur discipline : si les singes cristallisent de nombreux fantasmes, les singes associés aux femmes, aussi scientifiques soient-elles, décuplent l’imagination de manière très efficace.  

Ça pleure un bébé chimpanzé, ça crie, ça crise, ça fait des caprices.  Cécile Néel

Marie-Claude Bomsel, vétérinaire et professeure au Museum d’Histoire Naturelle, a longtemps dirigé la ménagerie du jardin des plantes à Paris. Elle se remémore les débuts de sa carrière, dans les années 1970, quand la primatologie était encore un territoire à défricher. 

On n'y connaissait rien, on avait peur d'être accusé d’anthropomorphisme. On était très rigoureux, on leur mettait des numéros pour qu'on ne nous accuse pas d’anthropomorphisme. On niait presque certains signes d'empathie, d'émotion pour nous. Marie-Claude Bomsel

Sabrina Krief, Shelly Masi, Cécile Néel et Jean-Pascal Guéry racontent l’entre-deux singulier avec les singes qu’ils côtoient. L’historien Eric Baratay tire le portrait de deux chimpanzés aux XIXe et XXe siècles. 

Je trouve que les bébés humains sont beaucoup plus difficiles parce qu'ils ne savent pas s'accrocher. On est obligé de les porter tout le temps. Ça, c'est un problème. Cécile Néel

Avec 

Liens

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......