LE DIRECT
Volcan de Lemptégy (Puy-de-dôme)
Épisode 1 :

Salsigne : la mine dort, l’arsenic veille

55 min
À retrouver dans l'émission

C'est le site le plus pollué de France. Les taux d'arsenic et de divers métaux lourds dans la terre et les cours d'eau sont 60 fois supérieurs à la normale. La mine d'or de Salsigne a été exploitée pendant plus d'un siècle de 1892 à 2004

Affichette dénonçant la pollution à l'arsenic de la vallée de l'Orbiel (Aude)
Affichette dénonçant la pollution à l'arsenic de la vallée de l'Orbiel (Aude) Crédits : François Teste - Radio France

L'ensemble, donc, représente environ 14 millions de tonnes de tout venant sur environ 200 kilomètres carrés, avec au minimum un million 200 000 tonnes de déchets toxiques, ce qui en fait une des plus grandes décharges chimiques du monde, en impactant vraisemblablement les populations. Frédéric Ogé

"Un Tchernobyl chimique". Frédéric Ogé, ancien chercheur au CNRS et spécialiste de la pollution des sols ne mâche pas ses mots.  Une "Vallée martyre", c’est l’expression du président de l’association locale Gratte Papiers, François Espuche. 

Les mots sont forts. La réalité aussi : Salsigne (Département de l'Aude) fut jadis la plus grande mine d’or d’Europe. Mais ici, point de pépite qui brille à l’œil nu : il fallait broyer une tonne de minerai pour récupérer 7 à 8 grammes d’or… Et 40 kilogrammes d’arsenic, les deux étant géologiquement liés. Salsigne devint ainsi le premier producteur mondial d’arsenic. Sur ce site de 200 kilomètres carrés sis en pleine Montagne noire, au nord de Carcassonne, ont été extraites 830 000 tonnes de matériaux : argent, bismuth, arsenic, cuivre, acide sulfurique, soufre… La mine a fermé en 2004 mais elle a légué pour les habitants des millions de tonnes de déchets toxiques stockés sur cinq sites alentours, dont certains ont perdu de leur étanchéité. 

Lorsque les Australiens ont quitté ce territoire en 2004, un accord secret avait été passé avec le gouvernement français pour faire reposer sur l'Etat, c'est à dire sur le contribuable, toute la charge du passif environnemental, alors que ce passif environnemental aurait dû être payé au minimum partiellement par la société exploitante. Frédéric Ogé

Panneau interdisant l'accès aux terres polluées
Panneau interdisant l'accès aux terres polluées Crédits : François Teste - Radio France

Le préfet nous dit qu’il y a un risque et joue le principe de précaution mais à l’envers. Il nous dit que vous pouvez très bien vivre ici, mais en appliquant quelques précautions : de ne pas manger les fruits et légumes issus de la vallée de l’Orbiel, de ne pas manger de thym, de ne pas manger d'escargot, de se laver les mains fréquemment, surtout pour les enfants, d'éviter de laisser jouer les enfants à l'extérieur, de recouvrir les sols extérieurs de bitume. François Espuche

En 2004, l’Ademe  (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) estimait qu’environ 2,5 tonnes d’arsenic se déversaient chaque année dans la rivière Orbiel qui a donné son nom à la vallée. Aujourd’hui, ces eaux présentent à certains endroits une concentration moyenne en arsenic de 600 microgrammes, soit 60 fois plus que le seuil de potabilité. La pollution des cours d’eau fait partie du paysage : au cœur du village de Salsigne coule un ruisseau tellement chargé d’une substance blanchâtre que les habitants l’ont surnommé "la source à Pastis. 

Parler de contamination n'est pas le terme approprié. Les enfants sont exposés ou surexposés à une concentration d'arsenic. En matière d'arsenic, il n'y a pas de seuil. Vous pouvez être exposé à des concentrations supérieures aux 10 microgrammes sans développer de maladie, en sachant que dans d'autres pays, ce sont des concentrations bien supérieures qui sont tolérées. Sophie Elizéon

aLa situation a empiré en octobre 2018, les inondations  dans l'Aude ont charrié des résidus miniers de l'ancienne mine vers la vallée. Rues inondées avec trois mètres d’eau, écoles fermées, aires de jeux impraticables. Les prélèvements du sol disent tous la même chose : les habitants ont été contaminés. Parmi eux, près de 60 enfants ont été surexposés à l’arsenic, avec un taux 2 à 3 fois le seuil national, fixé à 10ug. Or une intoxication chronique peut provoquer une myriade de troubles, parmi lesquels des lésions dermatologiques, des nausées, et pire encore des cancers à 10, 20 ou 30 ans. Beaucoup de mineurs et métallos qui ont travaillé directement au contact du poison qui faisait la richesse du coin, sont morts. Ceux qui restent sont tous malades. La préfecture de l’Aude a annoncé le 15 novembre dernier, un renforcement du suivi sanitaire et environnemental et un meilleur confinement du site de Montredon. Ce dernier à lui seul représente 2,5 millions de tonnes de résidus et encore 500 000 tonnes de produits toxiques. Avant cette décision, seuls quelques panneaux en interdisaient l’accès… triste mine. 

Affichette dans la Vallée de l'Orbiel critiquant l'Agence régionale de santé
Affichette dans la Vallée de l'Orbiel critiquant l'Agence régionale de santé Crédits : François Teste - Radio France

Avec 

  • Frédéric Ogé, ancien chercheur au CNRS, spécialiste des sols pollués
  • François Espuche, responsable de l’Association Gratte Papiers
  • Max Brail, maire de Lastours, ancien métallo 
  • Robert Montané, ancien mineur
  • Annie Thebaud-Monny, directrice de recherche à l’INSERM, spécialiste des cancers professionnels
  • Vanessa Mot, mère de famille
  • Sophie Elizéon, préfète de l’Aude 

Un documentaire de Michel Pomarède, réalisé par François Teste

Liens

Partenariat

"Zona Franca" un film de Georgi Lazarezski
"Zona Franca" un film de Georgi Lazarezski Crédits : tenk

LSD, La série documentaire est en partenariat avec Tënk, la plateforme du documentaire d’auteur, qui vous permet de visionner jusqu'au 27/01/20 le film  « Zona Franca » de Georgi Lazarevski (100 min, 2016) : 

En Patagonie, au cœur de la province chilienne du détroit de Magellan, un chercheur d'or, un chauffeur routier et une jeune vigile croisent la route de touristes en quête de bouts du monde. Entre débris de l'Histoire, paysages grandioses et centres commerciaux, ils révèlent ce qui n’apparaît pas sur les prospectus des tour-operators : une violence profondément enracinée dans cette terre, et qui surgit en pleine lumière lorsqu’une grève paralyse la région.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......