LE DIRECT
Interface homme/machine Clinatec
Épisode 4 :

L'ordinateur et le cerveau

54 min
À retrouver dans l'émission

Construire un ordinateur qui fonctionnerait comme un cerveau humain, ou commander des machines par la pensée, ce n'est plus de la science-fiction.

Interface homme/machine Clinatec
Interface homme/machine Clinatec Crédits : Lydia Ben Ytzhak - Radio France

Une série documentaire de Lydia Ben Ytzhak et Anna Szmuc

Prise de son : Philippe Etienne, Gilles Gallinaro, Eric Damaggio

Ces dispositifs actuellement étudiés par les chercheurs ouvrent des questionnements vertigineux sur les analogies entre l'homme et la machine et leur capacité à dialoguer voire à se fondre. Le Human Brain Project, « Projet du cerveau humain » est un projet scientifique d'envergure qui vise d'ici à 2024 à simuler le fonctionnement du cerveau humain grâce à un super-ordinateur qui reproduit de manière artificielle le travail des neurones. Un projet controversé qui soulève des questions dignes de la science-fiction sur la possibilité pour une machine d'accéder à une forme de conscience. Et côté humain, grâce à cette simulation informatique, au beau milieu du fouillis de nos réseaux d'une centaine de milliards de neurones se ramifiant en d'infinies dendrites, synapses et autres axones microscopiques, parviendrons-nous un jour à observer l'étincelle d'une pensée?

Mais avant de parvenir à numériser la conscience, des interfaces hommes/machines permettent d'ores et déjà "d'agir par la pensée", en pilotant un ordinateur, outil précieux pour les handicapés qui peuvent commander différentes prothèses ou un clavier avec quelques électrodes sur le crâne, ou même avec des puces interactives directement implantées dans le cerveau, sur les nerfs ou les muscles pour commander une prothèse de bras ou de jambe. Concrètement, l’utilisateur focalise son attention et imagine effectuer un mouvement. Cela génère une activité cérébrale caractéristique et mesurable à l’aide de capteurs. Ces signaux sont transmis à un ordinateur qui les analyse pour en extraire les données utiles, puis les transforme en commande pour la machine (prothèse, exosquelette, fauteuil roulant, interface logicielle, voix artificielle…).

L’utilisation de ces interfaces n’est pas intuitive : la phase d’adaptation et d’apprentissage est fastidieuse pour parvenir à maîtriser l’outil. Ceci explique en partie pourquoi elles ne sont pas encore disponibles sur le marché. Les applications potentielles sont nombreuses, y compris pour les personnes en bonne santé. Or si certains se réjouissent de la perspective d'améliorer l'humanité grâce aux progrès technologiques, augmenter le cerveau n'implique-t-il pas de diminuer l'homme?

Avec :

  • Richard Walker, chercheur en simulation Blue Brain
  • Claude Clément, Directeur technique du Wyss Center
  • Corinne Mestais, Directeur de recherches au CEA-LETI- CLINATEC
  • Guillaume Charvet, Responsable du Pôle Conception des dispositifs médicaux au CEA-LETI-CLINATEC
  • Tatiana Aksenova, Professeur de Mathématiques, experte en « Machine Learning »
  • François Berger, neuro-oncologue de l'Inserm
  • Didier Coeurnelle, vice-président de l'Association Française Transhumaniste technoprog
  • Hervé Chneiweiss, Président du Comité d'éthique de l'Inserm
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......