LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Commentaires: Spinoza selon le coeur (3/3)

40 min
À retrouver dans l'émission

Par Raphaël Enthoven Réalisation: Brigitte Bouvier L'Ethique de Spinoza va de la connaissance de « Dieu » à la « liberté de l'homme » en 5 « parties » comprenant 75 définitions, 17 axiomes, et 259 propositions (sans compter les démonstrations, scolies, appendices et préfaces qui en forment souvent les passages les plus accessibles). Rien n'y est laissé au hasard ou à l'ignorance, chaque proposition se déduit rigoureusement des précédentes, selon un ordre rigoureux qui explique l'esprit et les actions des hommes comme s'il était « question de lignes, de plans et de solides ». A première vue - à première lecture -, rien n'est plus rébarbatif qu'un tel appareil conceptuel, et on pourrait se dire qu'un livre organisé selon la seule géométrie ne s'adresse qu'aux esprits rigides. Qui plus est, le lecteur y cherchera vainement quoi que ce soit qui lui mente et le rassure : dans l'Ethique, il n'y a ni Bien, ni Mal, l'homme ne choisit rien, l'illusion du libre-arbitre naît de l'ignorance des causes réelles qui nous font agir, le monde est silencieux, Dieu se moque des sacrifices qu'on lui adresse, et celui qui a des regrets est malheureux deux fois... Pourtant il arrive, à mesure qu'on arpente ces équations verbales, que le découragement cède la place à la félicité. A quoi tient cette énigme ? Comment, par la seule méthode géométrique, trouver le chemin des coeurs ? Par quelle alchimie la science des lois de la vie suscite-t-elle la joie de vivre ? Tout se passe, chez Spinoza, comme si la compréhension des vérités qui nous terrifient était finalement d'un réconfort supérieur à toutes les chimères destinées à les dissimuler : c'est en nous guérissant de toute vénération et en nous dissuadant de fuir, que le livre prétend nous rendre libres, vertueux, savants et joyeux. Le plus énigmatique dans ce chef d'oeuvre qui dissipe les mystères, c'est qu'il suscite la joie tout en détruisant l'espoir, et qu'il dilate la sensibilité, tout en ne s'adressant, en apparence, qu'à la raison. Pour un tel livre, il fallait un commentateur exceptionnel : Robert Misrahi a consacré l'ensemble de son travail à la compréhension et la transmission de l'Ethique. C'est en sa compagnie, de la façon la plus claire qui soit, que Commentaires vous propose, en trois émissions, de découvrir et de parcourir ce chef d'oeuvre qui change la vie en la montrant comme elle est. RE Lecture des textes : Anne Brissier, Georges Claisse

Intervenants
  • professeur émérite de philosophie éthique à l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......