LE DIRECT

Le fantasque Baltasar Gracian

40 min
À retrouver dans l'émission

Par François Noudelmann Réalisation: Clotilde Pivin Le philosophe espagnol du XVIIe siècle Baltasar Gracian, après avoir rédigé des traités de politique et de morale, écrivit à la fin de sa vie un roman, le Criticon. Son goût des allégories donne à ce livre l'apparence d'un récit édifiant mais son auteur est un jésuite indiscipliné qui ne cesse de jouer avec les apparences. Le parcours proposé au lecteur relève du roman d'apprentissage, rythmant les âges de la vie du printemps à l'hiver : les deux personnages principaux traversent les illusions du Néant jusqu'à la révélation du vrai bonheur. Cependant Baltasar Gracian en profite pour régler se comptes avec toutes les autorités du monde terrestre et le récit se transforme en roman picaresque, mêlant la satire au fantastique. Du coup la leçon philosophique devient une glorification du jeu langagier et de l'esprit baroque. Bibliographie complémentaire: Parution prévue pour 2009 : Pensée de l'être et théorie politique. Le moment suarézien. (600 p.) Vitoria, Leçon sur l'homicide, Essai : La question de l'homicide à la lumière du droit divin et du droit naturel. A la recherche de l'effectivité de l'exigence théologico-éthique et traduction annotée, (160 p.) dans l'édition définitive prévue, 2° semestre 2008, Dalloz. Suárez. Disputes métaphysiques XXVIII-XXIX, Introduction, 90 p., « Quelle communauté d'être pour le Créateur et la créature ? La légitimité de la théologie à l'épreuve de la question de l'analogie de l'étant », (Thomas d'Aquin, Cajetan, Diego Mas, Suárez), 300 p. parution 2° semestre 2008, Grenoble, Jérôme Millon. Droit naturel et humanité chez Burlamaqui, 300 p. avec une édition critique de l'ouvrage de Burlamaqui : Principes du droit naturel, 200 p., Paris, Dalloz, mars 2007 (500 p.). Philosophie politique et ontologie. II. (Rousseau-Kant), Paris, L'Harmattan, février 2006, 207 p. Philosophie politique et ontologie. I. (Platon, Aristote, Suárez, Hobbes, Spinoza), 370 p., Paris, L'Harmattan, février 2006), préface de M. B. Bourgeois de l'Académie des Sciences Morales et Politiques. Suárez. Des lois et du Dieu législateur (Livres I-II), Introduction : « La politique ontologique de Suárez » (81 p.), Paris, Dalloz, 2003, 688 p. (2° édition, mars 2005)[1]. Suárez. Dispute LIV, Introduction : « L'extension logique du champ de l'ontologie », Paris, Vrin, 2001, 204 p.[2] Le vocabulaire de Suárez, Paris, Ellipses, 2001, 60 p.[3] Suárez. La distinction de l'étant fini et de son être. Dispute métaphysique XXXI, Introduction : « La généalogie d'une ontologie de l'essence », Paris, Vrin, 1999, 289 p.[4] Suárez et la refondation de la métaphysique comme ontologie, (avec la traduction de l' « Index détaillé de la Métaphysique d'Aristote ») Peeters, (Philosophes médiévaux, T. 38) Louvain, 1999, 309 p. (67*p., 242 p.).[5] Suárez. Disputes métaphysiques I-III, Introduction : « Suárez et la renaissance de la métaphysique », Paris, Vrin, 1998, 344 p.[6]

Intervenants
  • professeur émérite des universités, écrivain, dramaturge et producteur d’une émission consacrée à la musique sur Radio Dialogue RCF
  • docteur, agrégé de philosophie et enseignant en IUFM.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......