LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Philosophie en situations: La littérature dit-elle la mort ou l'avenir?

40 min
À retrouver dans l'émission

Par François Noudelmann Réalisation: Pierrette Perrono Le passage au XXIe siècle a réactivé les grands discours sur la fin. La philosophie a retrouvé, en France notamment, un ton apocalyptique annonçant le déclin ou formulant un constat de décès des utopies modernes. L'inflation du préfixe post- en témoigne diversement, soit pour conjurer une époque révolue, soit pour marquer une ère nouvelle : nous serions passés au post-identitaire, au post-industriel, au post-colonial, au post-démocratique... Cette annonce tient-elle à un nouvel esprit fin-de-siècle qui n'en finit pas? Cela dit, depuis déjà longtemps, on a proclamé la fin, celle de l'art ou de la métaphysique. S'agit-il alors d'une rhétorique bien rôdée? D'un effet d'annonce? La littérature joue sans doute un rôle singulier dans ce type de prédiction. Elle a régulièrement déclaré sa propre fin, mais elle a aussi dessiné l'avenir et elle a su, mieux que d'autres discours, saisir des temporalités plus complexes que celles de la chronologie historique. Trois théoriciens de la littérature proposent d'analyser ce temps de la littérature : Pierre Bayard William Marx et Lionel Ruffel.

Intervenants
  • Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire "littératures comparées". Ecrivain français, essayiste, critique et historien de la littérature.
  • Professeur de littérature générale et comparée et de création littéraire à l'Université Paris 8 et membre de l'Institut Universitaire de France
  • professeur de littérature française à l'université de Paris VIII et psychanalyste, écrivain.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......