LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation du 29 mai 1968 à Paris

De mai 68 la mort était absente

44 min

Frédéric Worms s'entretient avec Jean-Christophe Bailly, écrivain et essayiste

Manifestation du 29 mai 1968 à Paris
Manifestation du 29 mai 1968 à Paris Crédits : JACQUES MARIE / AFP - AFP

Jean-Christophe Bailly le reconnaît : cette phrase qui est au cœur de son récit Un arbre en mai n’est pas à prendre au pied de la lettre. Il y eut un mort malgré tout. Et s’il n’y en eut pas davantage c’est dû aussi aux circonstances. Mais pour ce poète et philosophe du vivant, Mai reste un événement « du côté de la vie ». Un événement ? Plutôt un ensemble « touffu » d’événements impossible à raconter par un récit linéaire, à l’instar de tous les autres, y compris notre propre vie. Pour Jean-Christophe Bailly, le monde, l’Histoire, les paysages sont touffus, ils contiennent de la surimpression, de l’infini, qui exigent les ressources de la pensée, de la poésie et de la perception pour les lire. Toute son œuvre porte la marque de cet enchevêtrement, depuis les poèmes des années 1960 jusqu’à ses ouvrages plus récents sur les animaux ou le territoire. 

Jean-Christophe Bailly : Comme en 1789 avec les arbres de la liberté, métaphoriquement, en Mai 68 nous avons planté un arbre. Il est mort depuis mais que peut-on faire aujourd'hui avec le souvenir de cette plantation ? Quel était l'air qui passait dans ses feuilles, dans ses branches, qui le faisait frémir ? Et pourquoi ça a été si agréable d'être au vent de cet arbre. Voilà ce que j'avais envie de raconter. Et aussi que la forme d'engagement qui m'avait conduit à me retrouver du côté des émeutiers n'avait de sens que si elle intégrait aussi une forme d'évasion horizontale symbolisée par ces religieuses qui chantaient dans ce couvent et qui nous ont offert l'asile pendant cette nuit des barricades. La joie faisait partie de Mai 68. Il y avait une forme de légèreté. Mai 68 n'est pas héroïque mais je pense que c'est une force.

#autobiographie #Pessoa #Leiris #Giacometti #forme tuyau #Henri-Alexis Baatsch #Mai 68 #Nuit des barricades #Préfet Grimaud

Le choix musical de Jean-Christophe Bailly est le 3e Gnossienne d'Erik Satie.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......