LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le robot Cosmo conçu pour aider des enfants atteints de troubles de l'apprentissage à développer leurs capacités cognitives et comportementales. Clinique de Crofton, Maryland (Etats-Unis), mars 2009

Autisme, jeux sérieux et robotique : réalité tangible ou abus de langage ?

44 min

Serge Tisseron s'entretient avec David Cohen, chef du service de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, professeur à l'Université Pierre et Marie Curie.

Le robot Cosmo conçu pour aider des enfants atteints de troubles de l'apprentissage à développer leurs capacités cognitives et comportementales. Clinique de Crofton, Maryland (Etats-Unis), mars 2009
Le robot Cosmo conçu pour aider des enfants atteints de troubles de l'apprentissage à développer leurs capacités cognitives et comportementales. Clinique de Crofton, Maryland (Etats-Unis), mars 2009 Crédits : Nicholas Kamm / AFP - AFP

Les logiciels qui combinent une intention « sérieuse », pédagogique ou informative, à une forme ludique, présentent de nombreux avantages pour les enfants autistes. Ils sont prévisibles - donc rassurants, ils assurent une stimulation multisensorielle riche, ils simulent des situations de la réalité et permettent de travailler sur l’expression émotionnelle. Mais ils contiennent le risque d’une utilisation excessive, et les résultats obtenus dans le jeu ne se généralisent pas toujours aux situations de la vie quotidienne. Quant à l’utilisation des robots, les résultats sont pour l’instant contrastés. Quels sont les objectifs recherchés ? Pourquoi utiliser un robot ? Autant de questions qui trouvent un début de réponse dans le laboratoire du professeur David Cohen.

David Cohen : Pourquoi utiliser les serious games avec des enfants autistes ? D'une part, parce qu'on sait qu'un certain nombre d'entre eux a une attraction particulière pour tout ce qui est informatique et écrans. D'autre part, qui dit jeu sérieux dit environnement relativement maîtrisé et prévisible. Et les enfants autistes sont plus à l'aise quand on leur propose des environnements prévisibles, organisés, avec des petites variations mais dans une ambiance déjà familière. Et, petit plus de l'ingénierie, le jeu sérieux couplé à l'outil computationnel nous amène des possibilités qu'on ne pourrait pas obtenir avec le papier/crayon traditionnels qui relèvent des apprentissages classiques. Enfin, les enfants autistes ont du mal à interagir. Or le jeu impose l'interaction. On les utilise donc comme un support pour la relation thérapeutique, y compris avec les parents, au-delà de la dimension éducative qui est travaillée dans le jeu.

Le robot Cosmo conçu pour aider des enfants atteints de troubles de l'apprentissage à développer leurs capacités cognitives et comportementales. Clinique de Crofton, Maryland (Etats-Unis), mars 2009
Le robot Cosmo conçu pour aider des enfants atteints de troubles de l'apprentissage à développer leurs capacités cognitives et comportementales. Clinique de Crofton, Maryland (Etats-Unis), mars 2009 Crédits : Nicholas Kamm / AFP - AFP

#robotique développementale #jeu sérieux #Goliah #Jacqueline Nadel #attention partagée #imitation

Le but ultime de ces travaux n'est pas de faire des gadgets sophistiqués mais c'est d'avoir une plus-value en termes d'accompagnement clinique des enfants.

#Genious Healthcare #JeMime #INRIA #Florence Askenazy #Sylvie Serret #Philippe Robert #CoBTeK #ISIR Kevin Bailly 

Aujourd'hui, on connaît un très grand mouvement, salutaire, d'inclusion scolaire pour les enfants avec handicap, en particulier les enfants avec autisme. Pour aider les enseignants à accompagner ces enfants, les Auxiliaires de Vie Scolaire viennent renforcer en classe un ou plusieurs élèves, avec une grande utilité. Bien sûr, la robotique ne remplacera jamais les AVS. Mais par contre, on peut essayer de prévoir un certain nombre de qualités ou d'aptitudes pour le robot qui permettraient d'aider l'accompagnant. Par exemple, on est en train d'explorer la piste d'un petit bonnet Wifi qui pourra mesurer un certain nombre de paramètres électriques au niveau du crâne de l'enfant et transmettre des informations sur son niveau d'attention, qui est la pierre angulaire de l'apprentissage. Ainsi, le robot pourra féliciter l'enfant quand il aura eu une phase de grande attention, ou éventuellement le relancer quand il a des ruptures attentionnelles, puisqu'il aura accès à des informations qui ne sont pas forcément accessibles par l'humain. Et les transmettre à l'enseignant.e. Et ça c'est une vraie plus-value de la robotique.

#AVS #inclusion scolaire #bonnetWifi

#robot Nao #robot Aïbo #neurone computationnel 

Le choix musical de David Cohen est "Water no get enemy" de Fela Kuti.

Agenda

Du 23 février au 22 avril 2018, David Cohen expose des variations sculpturales intitulées "Partitions végétales" à la Galerie XXI à Paris et en avril également à la Galerie Christian Crozet à Nogent-sur-Marne.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......