LE DIRECT
Michel Jaffrennou, La vie des ô, l'avis des ho, vide et haut

Avec Michel Jaffrennou, remonter aux sources de l'art vidéo

43 min

Serge Tisseron s'entretient avec Michel Jaffrennou, artiste vidéaste.

Michel Jaffrennou, La vie des ô, l'avis des ho, vide et haut
Michel Jaffrennou, La vie des ô, l'avis des ho, vide et haut Crédits : DR

Serge Tisseron s'entretient avec Michel Jaffrennou, artiste vidéaste, pionnier de l’utilisation de la vidéo dans le spectacle vivant et dont l’exposition "Jouer avec la vidéo" se tient du 26 juin au 2 septembre 2018 dans la Galerie des donateurs de la BNF (site François-Mitterrand).

Michel Jaffrenou :  La première fois que j'ai utilisé des moniteurs vidéo sur scène c'était en 1979 pour un spectacle qui s'appelait Les Totologiques, avec Patrick Bousquet. Je venais d'acheter mon premier téléviseur noir&blanc chez moi et il "transportait" des images. Parce que toute la question c'était où je pose cet appareil dans l'appartement ? C'est parce que je le transportais sur différents meubles que j'ai commencé à m'intéresser au hors-cadre. Je n'avais aucun goût pour le cinéma, en dehors de Méliès. Mais j'ai eu envie de faire jouer ces images de télévision sur la scène de théâtre. A l'époque la vidéo n'existait pas pour le public, c'était avant la V.H.S. Pour les spectateurs, la référence c'était la télévision. Ensuite, en m'inspirant de mes souvenirs d'enfance, j'ai eu envie de dompter les images à la manière d'un dompteur de cirque. Cela a donné le spectacle Electronique vidéo circus en 1984.

#Patrick Bousquet #Isidore Izou #Kurt Schwitters 

La palette graphique Paintbox a été une révélation pour moi. Grâce à elle, on pouvait pour la première fois mélanger des éléments graphiques à des éléments tournés en vidéo. C’est comme cela que j’ai commencé à inventer les Jim Tracking. Encore une fois, cela avait un côté très Méliès. J’associais des mots de façon aléatoire : par exemple Mont-Fuji avec champagne, ou « il pleut ». J’en ai fait soixante ! C’était magique !

#Méliès

Je n'ai aucun intérêt pour les robots. Les robots m'énervent. Je trouve que devoir présenter un QR code pour pouvoir entrer sur un quai de gare est une atteinte à la liberté. Et plus ils sont humanoïdes et plus j'ai envie de les frapper. En vrai, j'ai une peur panique des robots.

Le choix musical de Michel Jaffrennou est Spike Jones, Hawaïian War Chant.

Michel Jaffrennou, Les Totologiques
Michel Jaffrennou, Les Totologiques Crédits : DR
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......