LE DIRECT
'

Féminisme et philosophie aux confins de la galaxie

44 min

Serge Tisseron s'entretient avec Pierre Christin et Jean-Claude Mézières, respectivement scénariste et dessinateur de la bande dessinée "Valérian et Laureline" qu'ils ont créée.

'
' Crédits : JC Mézières / Dargaud - Radio France

Une bande-dessinée qui prend prétexte de la science-fiction pour aborder des questions philosophiques aussi diverses que les relations entre nature et technologie, oppression et révolution, ou encore qui oppose les mérites comparés de l’organisation hiérarchique et de l’anarchie, c'est assez inhabituel. Rencontre avec ses auteurs.

Pierre Christin : Dans les années 1960, il y avait quelque chose qui me gênait beaucoup dans la BD française, c'est que c'était des affaires de garçons. Il y avait une absence de femmes qui me déplaisait et ça m'intéressait de mettre ce personnage de femme - Laureline - qui ne soit ni une bêtasse, ni une bimbo, mais une femme moderne. 

Jean-Claude Mézières : Concernant la plastique de Laureline, je n'oubliais pas que notre clientèle c'était des garçons de 12 ans. Certains devenus grands disent : "Mon premier amour c'était Laureline". 

Jean-Claude Mézières : Graphiquement, moi je venais de Tintin et Spirou, de l'école franco-belge, où les personnages sont gentils et très expressifs, alors que le graphisme des super-héros américains est d'un schématisme ! Tête baissée face au lecteur ! Ce sont des clichés de dessins stéréotypés qui me déplaisent, qui ne développent ni les décors, ni les ambiances, jamais. Je ne peux pas dessiner comme ça, il me fallait donc trouver autre chose. 

'
' Crédits : JC Mézières / Dargaud - Radio France

Pierre Christin : La BD est un art fondamentalement behavioriste : vous savez ce que font les gens mais vous ne savez pas ce qu'ils pensent, sauf par les petits nuages. On est presque toujours obligé d'avoir un truc pour que les héros échangent entre eux - sauf avec le monologue intérieur, mais c'est arrivé plus tard. D'où l'intérêt de mettre en scène un couple de héros. 

Le choix musical de Pierre Christin et Jean-Claude Mézières est la chanson d'Otis  Redding, Sitting on the dock of the bay.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......