LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tron, Steven Liberger, 1982

Le numérique est-il un nouvel humanisme ?

45 min

Serge Tisseron s'entretient avec Milad Doueihi, historien des religions.

Tron, Steven Liberger, 1982
Tron, Steven Liberger, 1982 Crédits : PHOTO12.COM - COLLECTION CINEMA / PHOTO12 - AFP

Le numérique peut être considéré comme une technologie, mais aussi comme un instrument de rupture radicale. C’est le point de vue de Milad Doueihi qui parle à son sujet de nouveau processus civilisateur, ou encore de nouvel humanisme. Un nouvel humanisme qui entre en rivalité avec les religions. Comme elles, il a une prétention à l’universalité planétaire, il refaçonne les gestes du corps et crée une nouvelle intériorité qui n’est pas basée sur l’introspection traditionnelle, mais réduite à des mesures physiologiques, notamment du fonctionnement de notre cerveau. Mais surtout, comme les religions, il contient une nouvelle promesse d’éternité. 

Milad Doueihi : Le numérique est en train de reconfigurer l'intériorité. D'abord celle-ci est devenue quasi visible grâce aux visualisations permises par les sciences cognitives et les sciences numériques. Mais ce qui m'intéresse davantage, c'est le fait que la machine commence à avoir accès à des formes d'intériorité inédites. La machine a une forme d'introspection nouvelle qui va nous donner accès à certains aspects d'elle-même qui ne sont pas liés à sa programmation initiale mais avec ce qu'on appelle l'évolution non supervisée, à une forme de dialogue entre l'humain et la machine, en tout cas avec la machine apprenante d'aujourd'hui.

#Saint Augustin #Tron 1982

Au départ parler d'humanisme numérique était une formule volontairement provocatrice. Mais je persiste à penser que le numérique est un humanisme pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'on voit bien que ce qui fait tourner la machine numérique aujourd'hui, ce sont les liens sociaux. Même si on constate des effets problématiques, on reste dans la construction du lien social. L'autre dimension est la convergence entre la technique - qui est devenue le numérique aujourd'hui - et l'humain. Pour moi, cette convergence peut donner lieu - plutôt qu'à des fantasmes ou des idéologies d'ordre transhumaniste - à une autre manière de concevoir, de déployer l'humanisme. Le premier aspect important est la dimension éthique, mais pas au sens d'une régulation de la technique. J'aime comparer l'éthique à l'informatique, même si cela peut sembler une hérésie ! Ce qui a fait la force de l'informatique, c'est qu'elle est partie d'une observation déterminante pour Turing et les autres informaticiens : l'incomplétude de la logique formelle. Il me semble que l'éthique participe de cette incomplétude : c'est cela qui fait sa force, son efficacité, sa valeur. L'éthique comme l'informatique sont fondamentalement ouvertes, quand la morale et le moteur à explosion sont fermés.

#Teilhard de Chardin #point oméga #Jacques Ellul #Ivan Illich #Pascal #section conique

Pour moi, le code informatique n'est pas le domaine privilégié des informaticiens, des geeks ou des nerds, c'est un discours comme les autres, accessible, lisible. Le code est aussi un objet poétique, comme une langue.

Le choix musical de Milad Doueihi est Music for a code de Pascale Barret.

Milad Doueihi : Si j'ai un conseil pour 2018 c'est d'arrêter de parler d'Intelligence Artificielle pendant un an ! C'est une grande fatigue, ça va faire du bien à tout le monde et surtout aux gens qui s'intéressent à l'IA.

Bibliographie

Couverture du livre "Du matérialisme numérique"

Du matérialisme numériqueMilad Doueihi et Frédéric LouzeauHermann et Collège des Bernardins, 2017

Intervenants
  • philosophe, historien des religions et spécialiste du numérique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......