LE DIRECT
Manifestation d'Ac-Up dans les rues de Paris le 12 janvier 1993.
Épisode 5 :

Le sida, 89 et nous

44 min
À retrouver dans l'émission

Depuis 30 ans (1989) ou qui sait, 230 ans (1789), on a lu l’actualité et vu le monde à travers « 89 ». Cette double date signifiait un certain sens de l’histoire : la révolution, les droits de l’homme, la chute des murs ! Mais est-ce encore possible, en 2019 ? Avec E. Lebovici, historienne de l'art.

Manifestation d'Ac-Up dans les rues de Paris le 12 janvier 1993.
Manifestation d'Ac-Up dans les rues de Paris le 12 janvier 1993. Crédits : © Elise Hardy - Getty

Le prisme est-il encore actif ? Que nous fait-il voir, une fois fêlé ou brisé ? Ne reflète-t-il plus que les déceptions, les déconvenues : Tian an Men, le sida, l’Europe elle-même, tout ce qui annonce les catastrophes d’aujourd’hui ? Mais ces déceptions et ces ruptures, peut-on les comprendre autrement que par rapport au sens devenu plus concret, fragile et critique mais aussi urgent, de « 89 » ?

Le Sida : ce n’est pas seulement pour Elisabeth Lebovici une des fractures des années 80 et 90 que l’on aurait subi passivement ; c’est la naissance d’un activisme, des patients mais aussi des citoyens, des artistes, des subjectivités, qui manifestent et se manifestent. Son livre, Ce que le Sida m’a fait : art et activisme à la fin du XXe siècle, histoire de l’art et épreuve de l’histoire à la première personne, nous replace au centre de cette tension collective mais aussi individuelle sans laquelle on ne peut comprendre ni « 89 », ni les siècles qui ont précédé depuis l’autre 89, et pas non plus le présent, avec les nouvelles épreuves, mais aussi les nouvelles expressions, qui peuvent y répondre, à condition de ne pas dénier, et de ne pas céder. 

Pendant les années 80, j'ai été dans une période de sidération : autour de moi, il y a un certain nombre de personnes très proches qui tombent malades et qui meurent, qu'on aide, qu'on panse. [...] On est dans un état de choc, incapables de penser.

En 1989, c'est l'année de création d'Act-up à Paris ; à New-York, c'était en 1987.

Les questions de l'image et de la représentation font partie intégrante de l'épidémie. Le Sida, ce n'est pas qu'un fait médical.

>>> Extrait musical choisi par l'invitée : "Promised land" par Joe Smooth - album : "promised land" (1987).

Chronologie de l'épidémie par Elisabeth Lebovici (1981-2017)

Pour aller plus loin

>>> Page wikipédia d'Elisabeth Lebovici

>>> site d'Act-Up

>>> article à propos du travail de Group Material - Aids timeline

>>> Compte instagram "Aids memorial"

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......