LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Lin Zhao jeune fille, devant le portrait de Mao dont elle a combattu l'idéologie.
Épisode 2 :

Les larmes de Lin Zhao

44 min
À retrouver dans l'émission

En faisant de la Chine le « grand autre de l’Occident », on risque de méconnaître à la fois les leçons du passé et les urgences du présent. Nos invités nous apprennent à dépayser nos familiarités et à domestiquer l’étrangeté depuis leurs propres expériences. Ce soir, avec Anne Kerlan.

Lin Zhao jeune fille, devant le portrait de Mao dont elle a combattu l'idéologie.
Lin Zhao jeune fille, devant le portrait de Mao dont elle a combattu l'idéologie. Crédits :

A travers la biographie poignante de Lin Zhao, militante communiste et poétesse, persécutée par la Révolution culturelle, une évocation de l'histoire de la Chine maoïste et des blessures de sa mémoire. Avec Anne Kerlan, directrice de recherche au CNRS et directrice du Centre d'études sur la Chine moderne et contemporaine.  

Lors de la Réforme Agraire, Lin Zhao veut prouver qu'elle est une fervente communiste, et que s'il faut tuer, elle tuera. Elle fait partie de ces jeunes gens qui vont aller faire appliquer la réforme dans les campagnes. Nous avons des lettres d'elle assez effrayantes, dans lesquelles elle explique qu'elle n'a pas peur de la mort, ni d’exécuter quelqu'un dont elle a fait le jugement.

C'est durant ses années de prison que nous avons le plus de textes d'elle [...] Elle a fait de l'écriture un acte de combat et de résistance dans lequel elle engage complètement son corps. [...] Elle va jusqu'à se percer les veines avec des épingles ou du bambou pour pouvoir continuer à écrire avec son sang lorsqu'elle n'a plus d'encre à disposition.

La pratique (exécution des prisonniers révolutionnaires) voulait que, puisqu'il s'agissait d'un sujet qui pesait sur la société et qui n'avait aucune utilité, la famille du prisonnier rembourse la balle qui avait servit à l’exécuter (un demi yuan). Evidemment, cela a été terrible pour la mère de Lin Zhao que d'apprendre la mort de sa fille d'une telle façon.

Aujourd'hui, il y a quatre caméras de surveillance qui cernent la tombe de Lin Zhao.

Extrait musical : Léo Ferré - On est pas sérieux quand on a dix sept ans

Pour en savoir plus

--> Anne Kerlan, directrice de recherche au CNRS sur le site de l'EHESS-CECMC

--> A propos de Lin Zhao

--> Bande-annonce du film de Hu Jie, Searching for Lin Zhao's soul

Intervenants
  • Historienne de la Chine et du cinéma chinois
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......