LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Plus de mille personnes se sont réunies à Londres pour défendre le climat à l'horizon 2030 avec zéro émission (Hyde Park, Londres, décembre 2010).
Épisode 4 :

Combattre pour le vivant est un progrès social

46 min
À retrouver dans l'émission

Dernière rencontre de notre série, ce soir, deux disciplines, deux générations, et une préoccupation commune : la nature. Avec Valérie Chansigaud, historienne des sciences et de l’environnement et Baptiste Morizot, écrivain, philosophe et pisteur...

Regarder, observer la nature... pour la préserver.
Regarder, observer la nature... pour la préserver. Crédits : © pixdeluxe / E+ - Getty

L’une de nos invités, Valérie Chansigaud, est historienne des sciences et de l’environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHère (Sciences, Philosophie et Histoire) du CNRS et de l'Université Paris VII - Diderot. Elle parle de combats pour protéger la nature et ne les sépare pas des luttes sociales. L’autre invité, Baptiste Morizot, auteur de « Manières d’être vivant : enquêtes sur la vie à travers nous » (Actes Sud, 2020), est écrivain, philosophe et pisteur, maître de conférences à l’Université Aix-Marseille. De son côté, il propose d’observer la nature avec bien plus d’attention, de refaire connaissance avec elle. Une autre bataille, culturelle celle-là. A nos deux invités, nous allons demander de se projeter vers un avenir assez proche pour donner de la crédibilité à leurs analyses et permettre à chacun d’entre nous d’y réfléchir, en dépit des incertitudes.  

Depuis trois siècles, la nature, ou la référence à la nature, ce qui n'est pas exactement la même chose, sert également d'outil pour créer de l'inégalité entre les êtres humains. Pas simplement entre les hommes d'un côté et la nature de l'autre, mais également à l'intérieur des populations humaines. Valérie Chansigaud

(A propos des enfants) Ils sont capables de distinguer mille logos de marques alors qu'ils ne parviennent pas à reconnaître dix espèces de végétaux, de feuilles d'arbres, de leur région. [...] Et là, on voit le système des vases communicants entre l'intérêt pour les produits de consommation et les autres formes de vie. Il y a une corrélation entre la perte de sensibilité à l'égard des uns au profit des autres. Baptiste Morizot

Pour dire les choses simplement, les environnementalistes résument l'humanité en quelque chose qui serait un bloc relativement homogène. On va parler de l'impact de l'homme sur la nature alors que c'est l'impact de certains êtres humains, mais pas de tous, sur la nature et aussi sur les autres êtres humains. Il y a toujours cette idée qu'il faut introduire la différenciation. Valérie Chansigaud

L'analyse que je fais, c'est que les dangers qui menacent la nature ne se trouvent pas dans la nature. Ils se trouvent bel et bien dans l'organisation sociale qui conduit à la destruction de la nature. [...] Si on ne met pas des graines de questions sociales dans ces questions environnementales, ces dernières ne pourront jamais avancer. Valérie Chansigaud

Aujourd'hui, on a un ministère de l'Écologie qui fait ce qu'il fait. On a des partis écologistes, des associations de protection de la nature. Tous ces éléments, tous ces acteurs, ont un rôle important à jouer. Baptiste Morizot

Ce qui me fascine, c'est qu'il n'est pas possible d'avoir un seul regard sur la nature. Ce que je regarde souvent, moi, dans la nature, c'est les gens regarder la nature. Valérie Chansigaud 

Extrait musical choisi par Valérie Chansigaud : " Silent spring " du groupe Blackbird Raum - Album : "Swidden " (2008).

Chanson de fin d'émission : " Say the truth and run " par Meryem Aboulouafa - Album : " Meryem " (2020) - Label : Animal 63.

Pour aller plus loin 

Qu'est-ce que l'Hypothèse Gaïa ? (page wikipédia). (Evoquée pendant l'émission).

Page wikipédia de James Lovelock, penseur, scientifique et environnementaliste indépendant britannique. Il est spécialiste des sciences de l'atmosphère.

Page wikipédia d'Elisée Reclus et de Pierre Kropotkine, géographes anarchistes du XIXe siècle, précurseurs de l'écologie. Page wikipédia d'Ernst Haeckel, biologiste, inventeur du terme " écologie ".

Page wikipédia de Thorstein Veblen, économiste et sociologue américain de la fin du XIXe siècle, qui donnera naissance au mouvement technocratique.

Biographie et bibliographie de Joan Martinez Alier (site Socioeco.org - Site ressources de l’économie sociale et solidaire).

Emission enregistrée le 11 mars 2020.

Intervenants
  • Historienne des sciences et de l’environnement, chercheuse associée au laboratoire SPHère (Sciences, Philosophie et Histoire) du CNRS et de l'Université de Paris
  • écrivain, philosophe et pisteur, maître de conférences à l’Université Aix-Marseille.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......