LE DIRECT
Épisode 1 :

Militer pour la science

44 min
À retrouver dans l'émission

Pour démarrer cette série, exceptionnellement en quatre volets, nous recevons ce soir, Sylvain Laurens, sociologue et maître de conférences à l'EHESS.

Manifestation pour améliorer le statut de la recherche en France
Manifestation pour améliorer le statut de la recherche en France Crédits : Jean-Luc LUYSSEN / Contributeur - Getty

Militer pour la science (Ed. EHESS, 2019), tel est le titre du livre que Sylvain Laurens, sociologue des élites gouvernantes et des groupes de pression, vient de consacrer à l’histoire des organisations rationalistes en France depuis 1930. Où il est question de politique de la recherche, de bien commun et d’autonomie. 

Emission enregistrée le 25 février 2020. 

En raison des circonstances actuelles de nécessité de confinement, cette série ne compte que quatre émissions. Avec nos excuses pour ce désagrément.

Beaucoup de gens qui font de la recherche pensent trouver là une forme d’espace un peu libéré de certaines contraintes qu'ils ont pu expérimenter par ailleurs dans d'autres métiers.  

Défendre la science dans l'espace public, c'est défendre l'utilité de la science, pour un bien commun. S'il n'y a pas ça, alors il n'y a pas d’espace administratif autonome, et pas de justification à ce que des gens payent des impôts pour financer des chercheurs. 

Beaucoup de gens de ma génération sont rentrés dans le métier tout en se disant « il va falloir défendre son autonomie ». Il y a une forme de roulis permanent, avec, aussi, une succession de défaites.

L'Union rationaliste (dans les années 30), c'est cette alliance de savants, de libres penseurs, mais aussi de gens de disciplines très différentes qui vont défendre, aux côtés de l'enseignement secondaire, l'idée que la science est utile pour tous.

C'est un milieu (la recherche) dans lequel il y a de la précarité. C'est un milieu dans lequel il y a eu des transformations, comme dans tout autre service public de type managérial. [...] Beaucoup de chercheurs ont le sentiment d'être aussi aujourd'hui dépossédés d'une bonne partie de ce qui faisait le cœur de leur métier. Non seulement je comprends, mais je rejoins ces mouvements de recherche et je les défends.

Finalement, les gens qui dirigent les universités sont des universitaires. Ce sont souvent des professeurs qui, vers 50 ans vont basculer dans une carrière de type gestionnaire administrative. [...] En fait, on a toujours en face de nous des collègues, mais qui se sont mis à parler la langue des managers et qui, dans les faits, ne parlent que de flux d'étudiants et ne les voient que sous un angle logistique et managérial.

Extrait musical : Space Oddity - David Bowie 

Pour en savoir plus

Site de Sylvain Laurens

Qu'est-ce que la zététique ?

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......