LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Épisode 4 :

Les prolétaires 2.0 ou le saut en arrière

43 min
À retrouver dans l'émission

Quid du salariat aujourd'hui ? Réponses avec Sarah Abdelnour, sociologue, maîtresse de conférences en sociologie à l’université Paris-Dauphine et chercheuse à l’Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales (Irisso).

Crédits : © Sean Gallup - Getty

Sarah Abdelnour, invitée ce soir, est sociologue, maîtresse de conférences en sociologie à l’université Paris-Dauphine et chercheuse à l’Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales (Irisso). Elle a déjà publié les résultats de travaux sur l’essor en France du régime des « auto-entrepreneurs » et s’intéresse toujours aux formes nouvelles de travail indépendant, comme en atteste l’ouvrage qui vient de paraître sous sa direction et celle de Dominique Méda, dénonçant un « capitalisme de plate-formes » bien éloigné selon elle d’une prétendue indépendance des travailleurs concernés.

On est, avec l’auto-entrepreneuriat, dans une forme de libéralisme à la française, inspirée du modèle américain de la petite entreprise vue comme un espace social dans lequel on mise beaucoup sur l’individu, sa réussite individuelle, son épargne et son travail.

Les premières mesures d’incitation au travail indépendant apparaissent à la fin des années 1970 avec Raymond Barre, chef d’orchestre de ces nouvelles politiques économiques.

Le sociologue Robert Castel explique comment le salariat est passé d’une condition indigne au XIXe siècle - celle des prolétaires, synonyme de travail vulnérable, sans protection et asymétrique relativement aux détenteurs des moyens de production – à un autre modèle au fil des décennies, reposant sur un socle de protections sociales, des rémunérations plus encadrées, et des droits tels que les congés payés ou le salaire minimum.

Il est parfois difficile pour les travailleurs auto-entrepreneurs tels que les livreurs Deliveroo, UberEats, etc, - qui sont atomisés géographiquement, qui circulent dans la ville, qui travaillent seuls et sont en concurrence les uns avec les autres, et qui ont comme interlocuteur une interface de téléphone – de construire une parole collective critique sur leurs conditions de travail, malgré les lieux de rencontres et les espaces virtuels.

>>> Extrait musical issu de l'émission « Les Pieds sur terre » : « Mon boss est un algorithme ».

>>> Pour en savoir plus le dispositif d’Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’une entreprise (ACCRE)

Intervenants
  • Maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris Dauphine (Irisso-PSL)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......