LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Épisode 4 :

Le Renseignement intérieur

44 min
À retrouver dans l'émission

L’existence d’un «gouvernement secret» n’a cessé de hanter la politique. La collecte d’informations confidentielles recueillies à l’insu de tous est une pratique très ancienne qui pose des difficultés particulières à une démocratie censée agir en toute transparence...Ce soir avec Michèle Delépine.

Crédits : Hoxton/Paul Bradbury - Getty

Le Renseignement intérieur français a été entièrement réformé ces dernières années en réunissant les anciens "Renseignement Généraux" et la DST dans un seul et même service. Le risque : sacrifier toute une culture des RG qui contribuaient à assurer le lien entre le pouvoir central et le local par un maillage territorial très solide, mais aussi par une écoute confiante de la population. 

Dans une démocratie, le Renseignement est absolument indispensable dans la mesure où ce qui caractérise justement la démocratie, c'est l'existence d'énormément de libertés individuelles, et plus un État est démocratique, plus il est vulnérable, puisque des individus mettent justement à profit ces libertés individuelles pour atteindre l’État.

Je suis surprise qu'on soit encore surpris de l'existence de Black Blocs, qui sont suivis par les services de Renseignement depuis des années.

Le Renseignement territorial peut être comparé à un immense filet de pêche, qu'on lancerait derrière nous, et puis, dans ce filet, nous allons pouvoir observer des individus qui sortent du lot, et commencer à s’intéresser à eux. 

Il faut parfois être très solide dans ses convictions, plus exactement dans les preuves que l'on apporte, et avoir la capacité personnelle de s'opposer aux pressions des hommes politiques. 

Très honnêtement, les fiches S sont des instruments de travail extrêmement précieux, qui garantissent également la sécurité des fonctionnaires de police.

Nous n'avons aucun moyen de savoir quand un suspect va passer à l'acte. 

Extrait musical : La Mélodie Hongroise de Schubert interprété par Alfred Brendel

Pour en savoir plus : A propos des MICAS

1ère diffusion le 4 avril 2019.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......