LE DIRECT
Épisode 2 :

Les témoignages que l’on ne veut pas entendre

43 min
À retrouver dans l'émission

Il ne suffit pas de parler pour être entendu. Les rescapés de la Shoah en ont par exemple fait l’expérience. Nous approfondissons ce soir cette question du témoignage en compagnie de François Rastier, auteur de “Exterminations et littérature. Les témoignages inconcevables” (PUF, 2019).

Vann Nath (décédé en 2011), écrivain et peintre cambodgien ayant survécu à son séjour dans la prison des Khmers rouges, Tuol Sleng autrement nommée S-21, lors d'une exposition de ses dessins (2007).
Vann Nath (décédé en 2011), écrivain et peintre cambodgien ayant survécu à son séjour dans la prison des Khmers rouges, Tuol Sleng autrement nommée S-21, lors d'une exposition de ses dessins (2007). Crédits : © TANG CHHIN SOTHY - AFP

La parole publique est une rencontre : il ne suffit pas de libérer la parole, il faut également libérer l’écoute, pour que les témoignages soient entendus. L’opinion résiste parfois à entendre les récits terribles des survivants d’un crime de masse soit en fermant ses oreilles, soit en leur préférant des faux témoignages ou des romans historiques qui tendent à esthétiser la violence.

Nous en parlons ce soir avec François Rastier, auteur de “Exterminations et littérature. Les témoignages inconcevables” (PUF, 2019).

Le devoir de mémoire a un sens si c'est un devoir d'éducation.

Extrait musical choisi par l'invité : " Umwana W'umuhanda " interprété par Rosine Nyiranshimiyiamana du groupe rwandais "The child from the streets ". - Album : " Abatwa : why did we stop growing tall ? "

1ère diffusion le 24 décembre 2019.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......