LE DIRECT
Gravure de médecins expérimentant sur un lièvre
Épisode 2 :

André Breton, médecin malgré lui

44 min
À retrouver dans l'émission

Quelles influences ont eu sur André Breton ses années de médecine ? Elles sont plus importantes qu'on ne le croit, nous dit Gilbert Guiraud dans son livre André Breton : médecin malgré lui (Editions de L'Harmattan).

Les poètes surréalistes André Breton, Paul Eluard, Tristan Tzara et Benjamin Peret
Les poètes surréalistes André Breton, Paul Eluard, Tristan Tzara et Benjamin Peret Crédits : © Stefano Bianchetti / Contributeur - Getty

C’est le domaine de la psychiatrie, et plus particulièrement de l’inconscient freudien qui font découvrir à André Breton la richesse de la démence, de l’hystérie, vues sous l’angle poétique et non thérapeutique. Ce respect pour les égarements de l’esprit humain précède les mouvements pour la fin de l’enfermement des fous (la psychiatrie hors-les-murs), mais les égarements ont des limites, avec le sommeil hypnotique par exemple. Les expériences menées par André Breton et ses amis ont été arrêtées compte tenu de leur dangerosité. 

L’enquête sur la sexualité des membres du mouvement surréaliste dure quatre ans. Elle a réuni quarante participants dont très peu de femmes. Elle est assez surprenante car on n’y aborde pas l’Oedipe, qui s’efface devant l’intérêt pour la simultanéité de la jouissance. Tout un programme... 

Et c'est dans ce livre ( La psycho-analyse des névroses et des psychoses ) qu’André Breton va découvrir Freud. Et d'emblée, il va refuser de voir dans la folie seulement un déficit mental. C'est ce qui est tout à fait exceptionnel avec Breton, il aperçoit tout de suite dans la folie un pouvoir de création tout à fait original. Il est confronté à ces jeunes qui sont délirants et qui ont subi cet acharnement de cette artillerie allemande pendant des jours et des jours et qui ont perdu un peu leurs esprits, et qui vont raconter des choses tout à fait extravagantes, tout à fait extraordinaires, qui vont étonner André Breton. Et il va y voir là, au fond, une possible inspiration poétique. Mais il faut dire que du même coup, en donnant à la folie cette dimension poétique, il va négliger les complications mentales de la folie. Toute cette dégradation est inéluctable et il ne va pas en tenir compte, comme si ça n'existait pas.

Freud et Breton ne sont pas sur la même ligne. Pour Freud, la découverte de l'inconscient doit mener à un traitement, un traitement dans la cure psychanalytique. Tandis que pour Breton, le traitement ne veut rien dire. Lui, il regarde simplement ce que peut apporter à la poésie la découverte de l'inconscient. 

Il faut savoir gré à Breton d'avoir mis le doigt quand même sur l'institution psychiatrique de l'époque, […], car nous sommes encore alors dans une psychiatrie de l’enfermement, des hôpitaux psychiatriques qui ressemblent plus à des prisons qu'à des hôpitaux. Et ça, il faut donc le mettre sur le compte de Breton, aidé d'une équipe surréaliste, qui a bien mis cela en exergue.

Extrait musical choisi par l'invité : Mozart : Piano Concerto No.9 In E Flat, K.271 - Allegro

Pour en savoir plus

La psychanalyse de Freud.

Mouvement surréaliste.

1ère diffusion le 24 janvier 2020.

Bibliographie

Nadja - André Breton

NadjaAndré BretonGallimard, 1928

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......