LE DIRECT
Gravure de médecins expérimentant sur un lièvre
Épisode 3 :

Paul Reclus, un médecin humaniste

44 min
À retrouver dans l'émission

Suite de notre série sur les grandes figures de la médecine, nous sommes ce soir en compagnie de Gérard Fauconnier, mémorialiste et généalogiste, qui nous parlera avec passion des frères Reclus, et plus particulièrement de Paul Reclus, grand médecin humaniste de la fin du XXe siècle.

Guerre de 1870, durant laquelle Paul Reclus a commencé à travailler comme chirurgien
Guerre de 1870, durant laquelle Paul Reclus a commencé à travailler comme chirurgien Crédits : ©Bildagentur-online / Contributeur - Getty

Le benjamin des enfants Reclus, Paul Reclus, va exceller dans l’art chirurgical de la période de la fin XIXe au début du XXe siècle. C’est un scientifique, un humaniste et un homme d’esprit, qui ne vise qu’à améliorer le sort de ses semblables. 

Gérard Fauconnier, mémorialiste et généalogiste, auteur de Le génie des frères Reclus : Paul Reclus (éditions Gascogne, 2016) nous fait découvrir les débats à l’époque de l’ouverture des carrières médicales aux femmes jusque-là interdites, les réformes hospitalières qui sont débattues et particulièrement d’actualité, les inventions personnelles comme l’anesthésie à la cocaïne, l’utilisation de la teinture d’iode, l’eau chaude comme élément thérapeutique. Paul Reclus était chirurgien certes, mais un chirurgien conservateur, au sens d’un recours raisonné à l’acte chirurgical, débat également d’actualité. 

C’est un intellectuel engagé dans l’affaire Dreyfus, où il met à profit sa retenue chirurgicale lors de la tentative d’assassinat de l’avocat de Dreyfus, Fernand Labori. Il sera de tous les combats, contre la peine de mort et pour la laïcité. C’est donc naturellement qu’il s’engagea en politique dans son Béarn natal. Infatigable jusqu’à la fin de sa vie, il est un exemple de personnalité d’honneur.

Tout part d’un slogan d’Élisée Reclus (son frère aîné) qui s'adresse à ses frères et sœurs : « Partout, où que vous soyez, travaillez à vous rendre utile pour le bien de l'humanité. » C'est quand même quelque chose d'assez fort. Ça a été maintes fois répété à ses frères et sœurs, et tous, sans exception, honoreront cette magnifique ligne de conduite. Si bien que l'humanisme des Reclus est devenu multiforme, soit par action directe […], soit par action indirecte […].

Ce qui a tout déclenché chez lui, c’est quelque chose de très important, qui va le poursuivre, cette fameuse guerre de 1870 […] Paul Reclus est alors très jeune (né en 1847 - il a 23 ans), et quand il se retrouve pris dans cette guerre, en 1870, il est encore étudiant. Il n'a pas encore touché réellement à la chirurgie. Mais par la force des choses, il va se trouver confronté à cette chirurgie de guerre qui faisait à l’époque des désastres incroyables sur les corps. Il va voir tout ça, le vivre, alors que c’est un personnage d'une sensibilité extrême. 

Il pratiquait aussi bien une médecine populaire, qu’une médecine de riches. C'était pour ainsi dire un " ascenseur médical ". Il pouvait soigner les gens de "très bas niveau", et jusqu’à la reine d'Espagne. 

Extrait musical : Le Printemps (Les Quatre Saisons) – Vivaldi.

Pour en savoir plus

Publications de Gérard Fauconnier

1ère diffusion le 13 mars 2020.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......