LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Observation de cellules au microscope au laboratoire Généthon, à Evry, dans l'Essonne, France.
Épisode 4 :

Modifier un gène et guérir ?

44 min
À retrouver dans l'émission

L’illusoire il y a 20 ans est devenu possible. L’activité scientifique bat son plein, mondialisée, elle fait émerger des chercheurs aux idées nouvelles. Nous avons choisi cinq thématiques qui ouvrent des horizons nouveaux. Ce soir, avec Anne Galy et Nicolas Boissel.

Observation de cellules au microscope au laboratoire Généthon, à Evry, dans l'Essonne, France.
Observation de cellules au microscope au laboratoire Généthon, à Evry, dans l'Essonne, France. Crédits : Thierry BORREDON - Getty

Les redoutables cancers du sang de l’enfant dont 20% restaient sans  recours vont sans doute trouver la parade grâce au  CAR (Chimeric Antigen Receptor).  Les lymphocytes du patient sont génétiquement modifiés in vitro afin, une fois réinjectés, de traquer les cellules cancéreuses. Modifier un gène, le réinjecter dans l'organisme est-ce efficace ? Nous parlerons également de l’hémophilie, qui est en train de bénéficier d’une autre forme de thérapie génique. Nous sommes avec Anne Galy, immunologiste (Généthon) et le professeur Nicolas Boissel, professeur des Universités-praticien hospitalier, Unité Adolescents et Jeunes Adultes, Service Clinique des Maladies du Sang de l'Hôpital Saint-Louis. 

Nous ne sommes plus sur de la réparation de gène défaillant, l'idée, c'est d'apporter un nouveau gène à ces cellules du système immunitaire. Grâce à la thérapie génique nous sommes en capacité de fournir à ces cellules un nouvel outil qui va leur permettre de reconnaître les cellules cancéreuses, et de les tuer. (Nicolas Boissel)

Les approches de pharmacogénomique qui consisteraient à prédire la réponse à un traitement, un médicament, selon le profil génétique de la personne puisque nous savons tous  que nous avons des variabilités  dans notre génome (...) qui nous conduisent à répondre de façon différente. C'est déjà très utilisé. Mais plus globalement la médecine personnalisée c'est l'utilisation des cellules propres de la personne pour son propre traitement. (Anne Galy)

Extrait musical : Jacques Higelin - Mona Lisa klaxonne

Pour en savoir plus : - Généthon

- Association Saint Louis pour la recherche sur les Leucémies

Intervenants
  • Directrice de la recherche académique à Généthon et directrice de l’accélérateur de recherche technologique en thérapie génomique (INSERM)
  • Professeur des Universités- Praticien Hospitalier, Unité Adolescents et Jeunes Adultes, Service Clinique des Maladies du Sang, Hôpital Saint-Louis.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......