LE DIRECT
L'écharpe tricolore
Épisode 1 :

Comment vivent les institutions ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Soit par exemple le courrier des citoyens français à la Présidence de la République. On pourrait y voir un aspect anecdotique de la vie politique française. Mais c’est tout le contraire.

Le Président de la République reçoit entre 1.500 et 2.000 lettres ou courriels quotidiennement.
Le Président de la République reçoit entre 1.500 et 2.000 lettres ou courriels quotidiennement. Crédits : © bunhill - Getty

Car tout ce courrier révèle le poids d’une institution, comment les acteurs dont les citoyens font partie s’y rapportent, et surtout la confiance ou la défiance qu’ils lui portent sans lesquelles elle s’effondrerait. Michel Offerlé, professeur émérite, spécialiste des institutions politiques et leur vie sociale, en a fait un des thermomètres de la vie démocratique. Il s’appuie sur une théorie générale de la vie es institutions. Mais comme toute vie elle a ses épreuves et ses crises. Les sciences politiques et les sciences sociales sont nécessaires pour les comprendre et y répondre.

Qu'est-ce qui fait que quelqu'un va écrire au président de la République ? Qu'est-ce qu'il en attend ? Est-ce qu'il croit vraiment que le président de la République peut faire quelque chose pour lui ? Il y a aussi l'idée que le roi est mal conseillé. Le roi ne sait pas et il va savoir parce que j'ai lui ai écrit. Bon, il y a ces formes de bouée de sauvetage, comme quand on lance une bouteille à la mer.

Je pense que les individus ont effectivement un rôle dans une institution, par exemple les professeurs ou les étudiants. Mais je crois qu'il y a effectivement différentes manières de mettre en scène, d'habiter et d'utiliser le rôle de professeur. [...] C'est dire que les individus sont également le produit d'une socialisation particulière et, le fait d'être un homme ou une femme dans une institution va changer les choses, consciemment ou inconsciemment. De même, le fait d'avoir été justement socialisé dans un milieu catholique ou dans une famille ouvrière ne donne pas forcément les mêmes expressions et les mêmes performances de rôles. 

Il y a une infinité, comme dans d'autres milieux sociaux, mais encore plus peut-être là, de manières de jouer le rôle de patron par rapport à la caricature qui est généralement donnée, [...] et c'est ça qui est intéressant, c'est d'arriver à un niveau de finesse, à un grain de finesse qu'apporte justement le travail de terrain.

J'ai des convictions, des opinions et également des certitudes ou, en tout cas, des demi-certitudes, fondées sur un travail scientifique. Je pense qu'effectivement il y a un certain nombre de choses qui montrent bien qu'il y a des formes de fragilisation et que l'on peut s'inquiéter. [...] Ca tient aussi au fait que le monde dans lequel j'ai été socialisé n'est plus le monde dans lequel je suis.

Extrait musical choisi par l'invité : "les barricades mystérieuses" de François Couperin interprété par Scott Ross.

Pour aller plus loin

Site de la Revue Genèses

Site du service de la correspondance présidentielle

Emission enregistrée début février 2020.

Intervenants
  • Politiste, professeur émérite de science politique à l'ENS, spécialiste de la sociologie historique et de la sociologie politique. Membre de l'équipe Enquêtes Terrains Théories du Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS)
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......