LE DIRECT
Grand amphithéâtre de la Sorbonne - 13/04/2019 - table ronde avec, de gauche à droite : Jean-Christophe Ploquin (La Croix), Dominique Rousset, Thomas Gomart, François Héran.

L'Europe a-t-elle trouvé ses frontières ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir, diffusion de la table ronde animée par Dominique Rousset, enregistrée, en public, au grand amphithéâtre de la Sorbonne le 13 avril 2019 (forum France Culture) : "Et si tout se jouait le 26 mai ? Europe, le moment de vérité". Avec François Héran, Thomas Gomart et Jean-Christophe Ploquin.

Grand amphithéâtre de la Sorbonne - 13/04/2019 - table ronde avec, de gauche à droite : Jean-Christophe Ploquin (La Croix), Dominique Rousset, Thomas Gomart, François Héran.
Grand amphithéâtre de la Sorbonne - 13/04/2019 - table ronde avec, de gauche à droite : Jean-Christophe Ploquin (La Croix), Dominique Rousset, Thomas Gomart, François Héran. Crédits : © MJ Bourdeau / FC - Radio France

A l’approche des élections au Parlement européen, le 26 mai, qui pourraient apporter des inflexions décisives, l’Europe, soixante ans après sa création et de multiples crises surmontées tant bien que mal, se trouve face au double défi de ses dissensions internes et de profonds bouleversements sur la scène internationale. Elle s’interroge et elle s’inquiète. Parmi les grands enjeux, se posent les questions de sa taille et de son environnement. Élargie à 28, mais peut-être bientôt ramenée à 27, va-t-elle ou doit-elle poursuivre son extension à l’Est ? Bousculée par de nouveaux rapports de force (Chine, Russie, Etats-Unis), aura-t-elle les moyens de défendre ses propres intérêts et d’assurer sa  sécurité ? Enfin, confrontée à la question des flux migratoires, qui attise partout les clivages politiques et divise les opinions, saura-t-elle y répondre collectivement ? 

Ce sont dans les pays où il y a le moins de migrants qu'il y a le plus de xénophobie ! (Phénomène plus présent à l'Est qu'à l'Ouest de l'Europe). François Héran.

L'Europe n'est ni une forteresse ni une passoire : proportionnellement à sa population (environ 500 millions d'habitants), l'Europe reçoit, chaque année, plus de nouveaux entrants que les Etats-Unis. Nous sommes un grand continent d'immigration et nous l'étions déjà avant la crise des migrants. François Héran.

L'Union Européenne est devenue comme une maison en construction permanente, qui rajoute des étages, qui s'étend, mais sans jamais poser les portes ni les fenêtres... Thomas Gomart.

L'image de l'Europe, c'est la contradiction entre vouloir beaucoup de touristes et donner l'impression de ne pas vouloir beaucoup de migrants. Par exemple, un ressortissant suisse peut aller dans environ 150 pays sans demander de visa alors que les Afghans peuvent aller, avec leur passeport, dans seulement à peu près 23 pays sans visa ! Thomas Gomart.

La Grande-Bretagne a été l'un des pays les plus attractifs, avant le Brexit, pour les Polonais, Hongrois, Slovaques... (migration d'au moins un an). Dans le débat public (anglais), la migration polonaise était plus problématique que la migration pakistanaise ! En France, nous attirons proportionnellement beaucoup moins de migrants d'Europe centrale que les britanniques. François Héran.

A voir ci-dessous : l'intégralité de cette table-ronde en vidéo

>>> Page de François Héran (Collège de France)

>>> Page de Thomas Gomart (Wikipédia)

Intervenants
  • Sociologue, anthropologue et démographe. Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Migrations et sociétés  », directeur de l’Institut Convergences Migrations. Directeur de recherches à l'INED et ancien directeur de l'INED.
  • Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).
  • Rédacteur en chef du journal La Croix
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......