LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jean Cavalier avec les Camisards lors de la guerre des Cévennes.
Épisode 1 :

Détruire la langue

44 min
À retrouver dans l'émission

Il existe aujourd’hui une nouvelle historiographie de la guerre. Quittant la vision surplombante du stratège, elle fait récit de la dispersion des témoignages et des points de vue, croisant donc nécessairement la question de l’écriture. Ce soir, entretien avec Pierre Guyotat, écrivain et dramaturge.

Jean Cavalier avec les Camisards lors de la guerre des Cévennes.
Jean Cavalier avec les Camisards lors de la guerre des Cévennes. Crédits : © API / Contributeur - Getty

En 1967, Michel Foucault saluait ainsi l’entrée fracassante de Pierre Guyotat en littérature : Tombeau pour cinq cent mille soldats était, disait-il, un livre fondamental de notre époque, car il donnait à comprendre « l’histoire, immobile comme la pluie, indéfiniment itérative, de l’Occident au XXe siècle ». Roman d’apprentissage, le dernier livre de Guyotat, Idiotie, mène son lecteur au bord de ce grand fracas. Il y sera question de la guerre d’Algérie, des prisons et du sexe, et de la guerre que déclara un jour Pierre Guyotat à la langue dans laquelle se proférait des ordres injustes.

Je pense que je n’ai pas eu une vie épique du tout. J’ai peut-être été mêlé à des événements épiques, mais, quand on me parle de force ou d’épopée, je rentre sous terre. (Pierre Guyotat)

  • A propos du psaume 137, de Claude Goudimel, diffusé pendant l'émission : 

Tout ce que m'évoque le protestantisme, qui a tenu une très grande place dans mon enfance, se retrouve dans ce psaume extraordinaire. (…) Je suis né dans le Haut-Vivarais (Ardèche), une région qui a connu les guerres de religion, et on en parlait encore beaucoup quand j’étais enfant. (…) Certains héros protestants étaient nos héros aussi, comme Jean Cavalier et les Camisards. (…) On était vraiment très proches de la question religieuse. (…) Évidemment, avec une conscience historique très forte, nous avons été très impliqués dans cette guerre : je suis né en 1940, j’avais donc quatre ans à la Libération de Paris. (Pierre Guyotat)

Je suis plus sensible à la Préhistoire qu’à l’Histoire proprement dite, et c’est une pensée que j’ai pratiquement tous les jours. (…) La naissance des gestes, des méthodes, la cuisson, etc., la vie en communauté, la marche, le sommeil, la nourriture, la parole, la musique, le rythme, la gravure sur la pierre, etc. (Pierre Guyotat)

Extrait musical choisi par l'invité : Psaume 137, de Claude Goudimel, par l'Ensemble Clément Jannequin (le début).

Pierre Guyotat est le lauréat 2018 du Prix de la langue française. Il recevra son prix lors de la Foire du livre de Brive le 9 novembre prochain. 

Entre-Temps est une revue numérique d'histoire actuelle, collective, collaborative et gratuite, attachée à la chaire de Patrick Boucheron au Collège de France.

Bibliographie

.

IdiotiePierre GuyotatGrasset, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......