LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Agathe Bonitzer et Vincent Lacoste dans le film "Tout de suite maintenant" de Pascal Bonitzer (2015).
Épisode 2 :

Condition féminine et victimité : retour sur le séisme Metoo

44 min
À retrouver dans l'émission

La condition de victime renvoie à deux réalités : des personnes affectées dans leur chair et leur esprit et à des groupes victimes d’injustices historiques.Comment passe-t-on d’une réalité brute à une signification sociale et politique ? Et comment en sort-on ? Ce soir, avec Anne Dujin, journaliste.

Agathe Bonitzer et Vincent Lacoste dans le film "Tout de suite maintenant" de Pascal Bonitzer (2015).
Agathe Bonitzer et Vincent Lacoste dans le film "Tout de suite maintenant" de Pascal Bonitzer (2015). Crédits : © Allociné

Le séisme causé par la campagne sur les réseaux sociaux Metoo n’en finit pas de faire des répliques. Jusqu’à dépasser la seule dénonciation d’un préjudice pour aborder la question autrement plus profonde de la dissymétrie des désirs féminins et masculins. 

  • A propos de la nouvelle Cat Person publiée en décembre 2017 dans le New Yorker :

Les gens, sur les réseaux sociaux, discutent du rapport sexuel consenti, mais non-voulu, non-désiré, dont on dit que c’est une problématique féminine majeure. (…) Le consentement est une notion très importante pour caractériser pénalement les situations où ce consentement est enfreint. Mais en même temps, la notion de consentement traduit un inégal rapport de pouvoir. On s’intéresse rarement au consentement des hommes, il est présumé. On s’y intéresse pour les femmes, pour des enfants ou pour des personnes en grande fragilité économique et sociale : autant de personnes dont on n’est pas sûrs que leur liberté soit pleine et entière au moment où elles font quelque chose ou acquiescent à quelque chose. (Anne Dujin)

Cat Person, écrite par Kristen Roupenian, est disponible sur le site du New Yorker.

Manifestation pour la campagne contre le harcèlement des femmes "Não é Não" ("Non c'est non") durant le carnaval de Rio de Janeiro (Brésil), en février 2018.
Manifestation pour la campagne contre le harcèlement des femmes "Não é Não" ("Non c'est non") durant le carnaval de Rio de Janeiro (Brésil), en février 2018. Crédits : © CARL DE SOUZA - AFP

Le corps féminin tient une place particulière dans l’espace public, il possède une forme de disponibilité que n’a pas le corps masculin. Il y a une manière de le toucher, de l’exposer qui fait partie de la manière dont se définissent les rapports hommes/femmes. (Anne Dujin)

Je crois qu’une énorme partie de la solution viendra du côté féminin et surtout de la possibilité du désir féminin d’être mieux formulé, mieux entendu, plus accepté et assumé, à commencer par les filles elles-mêmes. (Anne Dujin)

L'article "De l'injuste à l'inadmissible" publié par Anne Dujin dans Le Monde du 21 octobre 2017 :

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 
Gérer mes choix

Extrait musical choisi par l'invitée : You're Sixteen You're Beautiful (And You're Mine) de Ringo Starr.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......