LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Épisode 5 :

Inventer nos vies

43 min
À retrouver dans l'émission

On dit des archives qu’elles témoignent du passé, mais en est-on certain ? Ce qu’elles inventent, au présent, est quelque chose comme le passé du futur. En cela, elles ouvrent une question d’avenir. Ce soir, avec Isabelle Monnin, journaliste et romancière.

Crédits : © Puteri Nurelaizah / EyeEm - Getty

Dans les Gens dans l’enveloppe (2015), Isabelle Monnin se fait romancière, puis enquêtrice, inventant la vie d’inconnus avant de les retrouver. Avec elle, on parle des archives comme tremplin de l’imaginaire, mais aussi comme garde-fous de l’invention fictionnelle, tentant peut-être de nommer l’écart entre histoire et fiction. « C’est tellement toi, ce truc, c’est exactement toi » lui dit Alex Beaupain qui composera la bande son de cette aventure humaine. Mais où est ici l’exactitude ?

Isabelle Monnin, à propos de ses deux activités, le journalisme et l'écriture :

Pour moi, le fil conducteur entre ces deux activités, mon obsession, c'est que je veux savoir comment les gens vivent et je veux arriver à le raconter (...). Donc, je me suis dit que journaliste, ça permettait de faire ça : voir plein de gens, des différents, des gens ordinaires la plupart du temps, qui sont dans des situations compliquées. (...) Je n'étais pas très intéressée ni fascinée par les grandes figures de l'époque, ce qui m'intéressait c'était d'aller dans les endroits où personne n'était allé avant moi (...) de passer du temps et d'essayer de comprendre comment les gens vivaient et d'essayer de porter la voix de ces gens-là.

Village de Clerval (Franche-Comté)
Village de Clerval (Franche-Comté) Crédits : © KBWEi (domaine public) / Wikipédia allemand

Pour moi, les archives, c'était un endroit poussiéreux où l'on ne conservait qu'une pellicule de la vie des gens ; ce n'était pas pour moi, ce n'était pas un endroit vivant... !

Ce qui m'intéresse sur l'archive et l'imaginaire : les pièces d'archives, c'est un peu comme des briques, et il faut un ciment pour les faire tenir entre elles : la langue, la manière dont on raconte mais aussi ce que l'on peut imaginer entre ces différentes pièces d'archives...

Extrait musical choisi par l'invitée : "Clerval Serge" par Alex Beaupain - issu du CD joint au livre "les gens dans l'enveloppe" - Label : Capitol Music France - 2015

les deux derniers ouvrages d'Isabelle Monnin sont disponibles en Livre de Poche (Ed. Hachette).

Entre-Temps est une revue numérique d'histoire actuelle, collective, collaborative et gratuite, attachée à la chaire de Patrick Boucheron au Collège de France.

Bibliographie

Les gens dans l'enveloppe : roman, enquête, chansonsIsabelle MonninLe Livre de Poche / 1ère édition JC Lattès (2015), 2016

Mistral perdu ou Les événementsIsabelle MonninLe Livre de Poche / 1ère édition JC Lattès (2017), 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......