LE DIRECT
Système neuronal avec une connexion.
Épisode 4 :

Maladie de Lyme : exagération ou sous-estimation ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons ce soir le professeur Christian Perronne, professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’Université de Versailles-Saint-Quentin, qui vient de publier "La vérité sur la maladie de Lyme", aux éditions Odile Jacob. Nous discuterons avec lui des controverses autour de cette maladie.

Tique, principal moyen de transmission de la maladie de Lyme
Tique, principal moyen de transmission de la maladie de Lyme Crédits : ©Judita Juknele / EyeEm - Getty

Transmise à l’homme par une piqûre de tique infectée par une bactérie du genre Borélia, l'évocation de la maladie de Lyme déclenche des controverses médicales et politiques. Pour en parler ce soir nous sommes en compagnie du professeur Christian Perronne qui vient de publier : La vérité sur la maladie de Lyme aux éditions Odile Jacob en 2019. Si tout le monde est d’accord sur le diagnostic clinique de l’érythème migrant caractéristique de la maladie de Lyme invitant à un traitement antibiotique, les avis divergent quant à la validité de l'approche sérologique et surtout quant aux formes d’apparitions tardives qui peuvent prendre le masque de troubles articulaires, neurologiques et autres. Certaines études montrent que sur une population de Lyme présumée, 80% ont été diagnostiqués comme provenant d’autres origines, d’où la controverse sur le traitement pourtant classique qui peut être proposé. La violence des accusations de part et d’autre n’est pas propice à une approche sereine. Nous découvrirons avec notre invité, Christian Perronne, l’étendue du dilemme.

Regardons ce qui se passe aux Etats-Unis : il y a un groupe de travail qui a été mis en place par le gouvernement américain au ministère de la Santé qui dit clairement que les tests ne sont pas fiables. [...] A l'inverse, La Société américaine des maladies infectieuses (société privée attaquée pour conflits d'intérêts) a dit " nos tests sont parfaits ". Mais tout cela repose sur du vide et non pas sur des publications scientifiques validées, et toutes les publications qui ne vont pas dans leur sens, ils ne les citent pas.

Ce déni de la maladie dure depuis trente ans. Les autorités américaines sont en train de changer parce que la maladie explose aux Etats-Unis. Il y a quelques années, c’était juste dans le Nord-Est des Etats-Unis, aujourd’hui les 50 Etats sont touchés et ils reconnaissent avoir des millions de cas. En Europe, ça explose. Rien que dans le sud de la Pologne, ces dernières années, il y a eu des publications qui montrent que la fréquence de la maladie a été multipliée par 35. C'est colossal pour une maladie infectieuse. On voit que ça explose  partout.

En raison de l'omerta politique autour de la maladie de Lyme, aucun laboratoire de biologie humaine ne veut travailler sur les Borrelia, il faut donc se tourner vers les laboratoires vétérinaires […] Mais je crois qu'il faut que les autorités de santé acceptent de travailler la main dans la main avec les laboratoires vétérinaires qui ont la compétence scientifique. D'autant plus que l’OMS, depuis des années, fait la promotion de la politique dite « d'une seule santé », c'est-à-dire que les animaux et les humains partagent le même environnement. Les tiques peuvent piquer aussi bien un chevreuil, un sanglier, un humain ou un raton laveur. Il ne faut pas exclure le monde vétérinaire qui a son expérience et malheureusement, c'est ce qui a été fait aujourd'hui de façon officielle.

Extrait musical : Merry Christmas, Mr Lawrence - Ryuichi Sakamoto

Pour en savoir plus

La maladie de Lyme vue par Christian Perronne

Intervenants
  • chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de Garches, professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’Université de Versailles-Saint-Quentin et membre de l'OMS.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......