LE DIRECT
Le Parlement Européen
Épisode 1 :

Une idée républicaine de l’Europe

43 min
À retrouver dans l'émission

L’Europe ce n’est pas un fait, géographique ou juridique, un « continent » ou des institutions. C’est d’abord une idée, ou plutôt : plus d’une idée. Idées qui entrent en conflit, souvent implicitement, ouvrent sur l’avenir, sur le passé, sur le monde. Une idée de l'Europe ce soir avec Ulrike Guérot.

Le Parlement Européen
Le Parlement Européen Crédits : Laura Zulian Photography - Getty

Les propositions d’Ulrike Guérot qui enseigne à Vienne, et ailleurs en Europe, sont célèbres et traduites partout en Europe, sauf encore en France et en Français ! On peut se demander pourquoi ! Est-ce parce qu’il s’agit d’un projet de République Européenne, qu’elle a déjà « proclamée » après la publication de son livre lors de nombreuses rencontres et dans différents pays d’Europe ? On pourrait s’étonner que la France y résiste, elle qui porte l’Idée républicaine ! Mais n’est-ce pas pour cette raison même qu’elle y résiste ? Peut-on concilier les républiques nationales et une République Européenne ? Quel rôle pour les nations, les villes, les régions ? N’attendons pas trop pour en parler car on peut le dire ainsi, malgré les apparences : la République Européenne a déjà commencé.

N'oublions pas que, déjà au Moyen Age, on parlait de la République des Lettres, avec Dante, Érasme, etc. C'est là que tout a commencé, quand l'Eglise s'est séparée entre protestants et catholiques. De Bologne à Paris en passant par Cologne et Prague, les universités avaient toutes une constitution identique pour faire la République des Lettres. C'est sur cela que l'héritage culturel européen se base, les Lettres nous ont unis tout le temps. 

Aujourd'hui, ce qui fait qu'un Corse et un Breton sont Français, ce n'est pas leur culture, ni leur "background" de langue, c'est le fait qu'ils soient soumis à la loi française. C'est la notion Républicaine qui fait qu'ils sont tout deux citoyens, alors que leur identité est corse ou bretonne.

Mon idée : "pourquoi ne pas organiser l'Europe comme une République ?".[...] Il faut que les citoyens de cette démocratie soient égaux devant la loi. [...]Ceux qui sont dans une démocratie doivent avoir "Le sacre du citoyen", c'est-à-dire le droit de vote, la taxation et l'accès au social de façon égale, pour tous. Aujourd'hui, en Europe, cela n'existe pas, on est approximativement égaux. 

Extrait musical : Le Sud - Nino Ferrer

Pour en savoir plus : Union Populaire Républicaine (UPR) - L'union du peuple pour rétablir la démocratie. 

Intervenants
  • Politiste, professeure et directrice du département de politique européenne et d'étude de la démocratie à l'Université du Danube à Krems, fondatrice du European Democracy Lab.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......