LE DIRECT
Épisode 5 :

Populations déplacées et médecine humanitaire

43 min
À retrouver dans l'émission

Voyage au cœur des migrations contemporaines à travers "Human Flow" (Ai Weiwei, 2017), avec Bernard Kouchner, médecin, ancien ministre et fondateur de Médecins du Monde, et Louis Guichard, journaliste et critique de cinéma à Télérama.

Photographie issue du documentaire "Human Flow" (Ai Weiwei, 2017).
Photographie issue du documentaire "Human Flow" (Ai Weiwei, 2017). Crédits : © Mars Films / Allociné

Emission en partenariat avec Le Quotidien du médecin.

Les flux migratoires humains sont à l’ordre du jour. Les gouvernements de chaque pays sont à la recherche de leur politique d’accueil, en distinguant la migration économique de la migration de survie, mais quoi qu’il en soit la réalité est là : des millions de personnes sont déplacées. Bientôt le climat sera aussi un facteur de migration supplémentaire, donc on ne s’arrêtera pas d’en parler.

Nous abordons tout cela ce soir en compagnie de Bernard Kouchner, médecin, ancien ministre et fondateur de Médecins du Monde, et Louis Guichard, journaliste et critique de cinéma à Télérama.

Ai Weiwei est un artiste, plasticien, cinéaste et documentariste chinois très important, exilé en Allemagne depuis 2015 et dont l’œuvre a une portée politique. Le film « Human Flow » donne à voir l’ampleur terrifiante de la crise des migrations à travers le monde, avec des visites dans plus de vingt pays et quarante camps de réfugié.e.s. (Louis Guichard)

Il ne faut pas de déni, et nous sommes en plein déni. […] Les phénomènes migratoires ne s’arrêteront pas, ils se renforceront. Ceux qui prétendent – l’extrême-droite en particulier, mais pas seulement – que les gouvernements n’en font pas assez pour les arrêter se trompent. On ne les arrêtera jamais, mais on peut espérer les prévoir, les réguler et améliorer l’accueil des réfugié.e.s. (Bernard Kouchner)

Ai Weiwei parvient à capter une beauté humaine au-delà de la difficulté, de l’extrême misère et de l’insécurité des personnes contraintes d’émigrer. (Louis Guichard)

Nous avons eu une attitude honteuse et scandaleuse dans la mer Méditerranée […]. On peut chercher à réguler ces flux migratoires, mais sauvons surtout les corps. (Bernard Kouchner)

Il y a une dimension très humaine dans ce documentaire lorsqu'Ai Weiwei part à la rencontre de réfugié.e.s dans les camps. Il y a des échanges très émouvants avec nombre d’entre eux. C’est l’une des particularités du travail de l’artiste : il se met en scène dans ses œuvres de manière humaine et discrète. (Louis Guichard)

On nous raconte beaucoup d’histoires sur « ce flux qui nous tombe sur la tête ». Mais la France est le dix-septième pays d’Europe à accueillir ! C’est peu et je n’en suis pas fier. (Bernard Kouchner)

>>> Bande annonce du documentaire Human Flow

>>> Extrait musical : "Bridgen : the poem" par Karsten Fundal

>>> Pour en savoir plus sur l'Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides

1ère diffusion le 15 novembre 2019.

Bibliographie

Intervenants
  • Médecin, cofondateur de Médecins sans frontières et de Médecins du monde, ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2010 et plusieurs fois secrétaire d'État et ministre (Action humanitaire, Santé) au sein de gouvernements socialistes
  • Journaliste et critique de cinéma à Télérama
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......