LE DIRECT
Fariba Adelkhah et Roland Marchal, chercheurs français
Épisode 5 :

Pourquoi cette pratique demeure-t-elle honteuse ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Nous concluons ce soir notre série sur les otages, en compagnie d'Ariel Colonomos, chercheur au CERI (Centre de Recherches Internationales) et enseignant en philosophie et éthique à Sciences Po Paris.

Rançon
Rançon Crédits : © PeopleImages - Getty

Donner un prix à la vie est en soi une pratique honteuse. Kant ne disait-il pas que seules les choses ont un prix et que les hommes ont une dignité ?  Nous discuterons de cette question avec Ariel Colonomos, chercheur au CERI et auteur d'Un prix à la vie : le défi politique de la juste mesure (PUF, 2020).

On cherche une équivalence matérielle lorsque l'on pense la valeur des vies humaines. Donc, on paye avec des vies, lorsque l'on sacrifie des personnes dans la guerre. On paye pour des vies, lorsque l'on cherche à réparer, par exemple, des injustices, mais aussi lorsqu'on cherche à récupérer des otages.

On voit que l'interdiction de la prise d'otages est une norme fondamentale parce qu’elle conditionne l'ordre international. Dès lors que vos représentants sont en danger à l'étranger, c'est une situation de guerre permanente. Vous ne pouvez plus faire confiance à l'autre. Mais il n'y a pas que les diplomates : si des ressortissants d'un pays A se promènent dans un état B et peuvent à chaque instant être pris en otage, là aussi, cela crée des situations d'incertitude qui sont intenables à l'échelle internationale. C'est-à-dire que le voyage devient dangereux. L'échange devient dangereux. Il n'y a plus de relations internationales.

Cette question de la valorisation des vies humaines est une question centrale. Elle est controversée aussi, parce que d'un côté, il est dit que la vie humaine a une valeur infinie, mais de l'autre, il est dit que dans les cas de rançon, il faut attribuer une valeur à la vie en acceptant, ou pas, de payer des rançons.

C'est toute la logique de la guerre de mettre en équivalence des vies avec des objectifs politiques : des objectifs tactiques pour une armée, mais aussi des objectifs politiques pour un Etat.

Extrait musical : Remembering - Avishai Cohen 

Pour en savoir plus :

Biographie d'Ariel Colonomos

Intervenants
  • directeur de recherches au CNRS / CERI, enseigne à Sciences Po les relations internationales et la théorie politique, auteur notamment du livre « Le pari de la guerre - guerre préventive, guerre juste ? », ed. Denoël.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......