LE DIRECT
Épisode 2 :

Sagesse de la catastrophe

44 min
À retrouver dans l'émission

Une fois face à la catastrophe, quelle réaction adopter ? Nous retrouvons ce soir Pierre Zaoui, philosophe et professeur à l'Université Paris VII - Diderot, pour répondre à cette question de la dénégation en réponse à la catastrophe.

Statue de singe se cachant les yeux devant la catastrophe, après le passage de l'ouragan Irma
Statue de singe se cachant les yeux devant la catastrophe, après le passage de l'ouragan Irma Crédits : © Boston Globe / Contributeur - Getty

Pour Pierre Zaoui, qui élabore une sagesse de la catastrophe, il y a deux choses inadmissibles, indignes. C’est le déni de la catastrophe, indécent devant la maladie, la mort et les maux de l’époque. Mais c’est aussi la complaisance envers la catastrophe. En fait, la catastrophe nous oblige à penser une vie face à sa réalité nue et sa continuation pourtant joyeuse, sans faux-fuyants. Que devient son étude de La Traversée des catastrophes, alors que ce thème est passé de l’intime et de l’éthique, au cosmique et au politique ? Cette sagesse de la catastrophe peut-elle orienter une action collective et un projet historique ? Cette philosophie de la vie fait-elle une place à la construction d’un monde ? C’est ce dont nous parlerons avec lui.

Dans l'idée de catastrophe, il y a ce sentiment d'impuissance absolue qui est très radical et qu'il faut prendre en compte. S'il y a une catastrophe, c'est qu'il y a une dimension d'impuissance.

Le point de départ, c'est quand même l'amour de l'autre. C'est cette espèce de folie humaine, de constitution de la relation à l'autre ou aux autres, qui fait que l'on est atteint. Et nous sommes continuellement atteint par la perte de ce et ceux qu'on aime.

Il y a des formes de dénégation qui peuvent accompagner l'action. Et il y a des formes de dénégation qui interdisent l'action car nous refusons de voir le réel. Donc, l'enjeu, c'est d'arriver à articuler une grande lucidité sur les tâches à accomplir. Mais une fois qu'on a décidé de l'action dans laquelle on s'engage, il y a une dénégation de seconde instance qui est nécessaire pour lutter contre le désespoir.  

Je crois que tous ceux qui ont survécu aux grandes catastrophes, au moins un certain temps, sont absolument stupéfaits du caractère à la fois merveilleux et odieux de la vie, de cette capacité de la vie à reprendre ses droits comme si de rien n'était.

Extrait musical : Les histoires d’A. – Rita Mitsouko

Pour en savoir plus

Biographie de Pierre Zaoui

Mouvement survivaliste 

Intervenants
  • philosophe, maître de conférences à l'université Paris VII-Diderot, membre de la revue Vacarme
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......