LE DIRECT
.
Épisode 5 :

Envie de ne pas faire l’amour !

43 min
À retrouver dans l'émission

Ces deux préoccupations fondamentales de l’Homme sont-elles des planètes différentes? L’évolution de nos sociétés de plus en plus transparentes sur les réalités sexuelles aboutit à une recherche de sens. Nous avons choisi, pour en parler de recevoir des représentants religieux ou philosophiques.

.
. Crédits : SambaPhoto/Paulo Fridman - Getty

En partenariat avec Le Quotidien du Médecin

A l’inverse, l’asexualité doit-elle être reconnue comme un courant d’existence  en dehors des vœux de chasteté ou de célibat. Est-ce un refus de ce déchaînement  d’une sexualité centrée sur la performance et de l’utilisation de l’autre comme objet. Peggy Sastre,  docteure en philosophie des sciences, essayiste, traductrice et blogueuse, auteur de No sex. Envie de ne pas faire l’amour (La Musardine) viendra nous en parler pour clore cette quatrième série consacrée à « Sexualité et spiritualité ».

L'asexualité est un phénomène très récent. Ce n'est que depuis 1990 (Rapport Kinsey sur le comportement sexuel humain) qu'on a noté sur une échelle un grade 0 de la sexualité, ce qui signifie :  ni homosexuel, ni hétérosexuel, ni bisexuel. (...) Quand j'ai commencé mon travail en 2008, j'ai compris en lisant les études scientifiques sur le sujet que l'asexualité n'est pas du tout une maladie mais le degré 0 de la sexualité. (Peggy Sastre)

Pour en savoir plus

Le site de Peggy Sastre sur Slate.fr

Musique : Prince & The Revolution - Darling Nikki (1984)

Intervenants
  • docteur en philosophie des sciences, chroniqueuse et journaliste
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......