LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Épisode 4 :

Vieillir, combien ça coûte ?

44 min
À retrouver dans l'émission

Une nouvelle série, au point de rencontre de plusieurs disciplines, sociologie, anthropologie, démographie, économie et médecine sur un thème porteur d’avenir : vieillir. Ce soir, avec Hervé Boulhol, économiste à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Crédits : © sorbetto - Getty

Quatrième volet de notre série « Vieillir », nous parlons économie ce soir, avec Hervé Boulhol. Un état des lieux de la situation en France et des comparaisons utiles avec d’autres pays développés qui mettront en évidence sur certains points une singularité française : emploi et chômage des seniors, âge de départ à la retraite, les conditions de vie pour les plus anciens. 

Les chiffres sont connus dans notre pays : des naissances un peu moins nombreuses, une population vieillissante. En France, à l'horizon 2060, l’âge moyen de la mort aura augmenté de quatre ans, et nous compterons 200 000 centenaires dans 45 ans. 

On le sait, les générations nées après-guerre sont beaucoup plus nombreuses que celles qui les ont précédées. Leur passage à la retraite représente un choc massif pour l'équilibre des systèmes sociaux, aujourd’hui les systèmes de retraite, engagés dans la réforme, et demain sans doute l'assurance maladie qui risque d'être fortement déstabilisée. 

Une population dont les naissances diminuent va vieillir plus vite. Et ces futurs et nombreux vieux vivront plus longtemps. Que se passera-t-il alors ? Quel peut être l’impact de ce vieillissement de la population sur l’économie d’un pays ? Comporte-t-il des risques économiques (et sociaux) ou peut-il être une chance ? Des questions nombreuses pour notre invité, Hervé Boulhol.

Ce qui est important : intervenir tout au long de la vie plutôt que d’essayer de s’attaquer aux inégalités lorsqu’elles sont déjà matérialisées à un âge très avancé. (…) En France, je n’ai pas l’impression que l’on ait pris la mesure de l’importance, d’une part, d’anticiper via la formation, d’autre part, en cas d’accident de parcours, d’éviter qu’une personne ne s’engage dans une spirale de chômage de longue durée après cinquante ans. (Hervé Boulhol)

Fin 2016, l’âge de départ conjoncturel à la retraite s’élevait à 62 ans et un mois pour les femmes, et à 61 ans et six mois pour les hommes. (Dominique Rousset)

Crédits : © Thanasis Zovoilis - Getty

A 65 ans, on se retrouve avec des écarts d’espérance de vie qui sont de l’ordre de trois ans entre ceux qui ont un faible niveau d’éducation et ceux qui ont un niveau d’éducation élevé (...). Les gens qui meurent jeunes sont plutôt des gens qui ont un faible niveau d’éducation, et ce sont eux qui financent les gens qui ont un haut niveau d’éducation et qui vont vivre longtemps. (Hervé Boulhol)

Liens de l'OCDE pour approfondir :

Extrait musical : « Le banc », de Grand Corps Malade.

Revue population et avenir n°739 (téléchargement des articles payant).

Intervenants
  • économiste, responsable retraites et vieillissement démographique à la Direction de l'emploi et des affaires sociales de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......