LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
TUOL SLENG GENOCIDE MUSEUM, PHNOM PENH, CAMBODGE - Portraits de prisonniers de S-21

La fabrique des tueurs de masse

45 min

Avec Françoise Sironi, psychologue clinicienne, qui sort un essai : Comment devient-on tortionnaire ? Psychologie des criminels contre l’humanité.

TUOL SLENG GENOCIDE MUSEUM, PHNOM PENH, CAMBODGE - Portraits de prisonniers de S-21
TUOL SLENG GENOCIDE MUSEUM, PHNOM PENH, CAMBODGE - Portraits de prisonniers de S-21

Comment en arrive-t-on à commettre l’innommable ? Cette question qui hante tout notre XXe siècle, Françoise Sironi se la pose en psychologue clinicienne (Comment devient-on tortionnaire. Psychologie des criminels contre l'humanité, La découverte, 2017). Elle a été missionnée par la justice pénale internationale pour faire l’expertise psychologique de Douch, l’ancien parton du sinistre camp S 21 à Phnom Pen qui avait la particularité de torturer et d’exécuter les anciens responsables politiques du régime Khmer rouge.

Dans son ouvrage, elle y interroge comment des hommes en apparence communs peuvent devenir des tueurs de masse.

"Ce qui est important ce n’est pas pourquoi on devient tortionnaire, mais plutôt comment" précise-t-elle.

A la question : Comment une personne peut-elle tuer de sang froid, sans présenter de pathologie mentale, comme chez les criminels de guerre ? Elle évoque l'importance du facteur historique, du facteur géopolitique aussi – au niveau local et global. Des causes qui rencontrent des histoires personnelles et des mises en dispositions psychologiques particulières - tel que le processus de déshumanisation, une étape nécessaire pour déshumaniser l'autre.

Pour illustrer ses propos, Françoise Sironi se penche sur une figure en particulier. Celle de Douch, directeur du camp S-21 (la plus connue des 190 prisons de la dictature khmère rouge disséminées à travers le Cambodge), responsable d’entre 12 000 et 17 000 morts et devenu véritable théoricien de la torture. Elle retrace pour nous son parcours. De son enfance de migrant chinois victime de l’austracisme, il développe un sentiment d’injustice sociale dont seul un projet révolutionnaire pourrait le libérer. Son désir de revanche, son rêve d’un autre monde se manifesteront de la pire manière.

Intervenants
  • Psychologue, maître de conférences en psychologie clinique et pathologique à l'université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......