LE DIRECT
Illustration d'une foule humaine, 12/09/2017

Le juste prix d’une vie humaine

44 min

Dans un monde d’inégalités croissantes, fixer un prix de la vie humaine, une norme minimale en-dessous de laquelle les Etats ou les entreprises auraient des pénalités : une utopie stimulante !

Illustration d'une foule humaine, 12/09/2017
Illustration d'une foule humaine, 12/09/2017 Crédits : FANATIC STUDIO / SCIENCE PHOTO L / FST / Science Photo Library - AFP

« La première réaction à l’idée que la vie ait un prix est le rejet : c’est choquant et scandaleux, écrit François-Xavier Albouy en ouverture de son récent livre. C’est même l’aliénation suprême : la vie humaine n’a pas de prix. C’est même cela qui fonde sa dignité ! Pourtant si, la vie humaine a un prix, elle a même une infinité de prix. »

Pour soutenir cette thèse originale, assez troublante, François-Xavier Albouy veut démontrer la nécessité, à l’heure des technosciences, des débordements liés à la mondialisation et des inégalités croissantes, de donner à chacun d’entre nous un prix minimum.

Docteur en économie, François-Xavier Albouy est le fondateur de la revue Risques, un lieu de débat et de réflexion sur le rôle de l'assurance dans les grands enjeux de société. Il dirige aussi une société spécialisée dans la microfinance qui propose des solutions de protection sociale aux populations rurales en Afrique, en Asie, en Amérique latine.

D’où lui vient l’idée de donner un prix minimum à la vie humaine ? L’entretien propose un rappel historique utile : la loi du talion (le prix du sang dans la violence et la vengeance immédiate mais aussi l’affirmation que l’œil du mendiant vaut l’œil du prince) ou les très anciens systèmes de compensation (Mésopotamie), les nombreuses étapes jusqu’aux régimes d’assurance modernes.

Un prix minimal pour chaque homme serait un progrès pour une protection globale, généralisée, pour pouvoir contrôler la croissance mondialisée (garantie de soins de santé, de normes de sécurité pour tous) et pour anticiper le pouvoir exorbitant à venir de la robotisation.

Dans un monde d’inégalités croissantes, fixer un prix de la vie humaine, une norme minimale en-dessous de laquelle les Etats ou les entreprises auraient des pénalités : une utopie stimulante !

Intervenants
  • docteur en économie, directeur de recherche, chaire transitions économiques, transitions démographiques, Fondation du risque, auteur notamment de "Le prix d’un homme" (Grasset, 2016)
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......