LE DIRECT

Angoulême 2008

1h
À retrouver dans l'émission

MAUVAIS GENRES du 26 Janvier 2008 Festival International international de la Bande Dessinée d'Angoulême Une émission de François Angelier avec Thierry Groensteen, Harry Morgan et Bernard Joubert -Dino BUZZATI, Orfi aux enfers, Ed. Actes Sud BD, trad. de Charlotte Lataillade, préf. de Delphine Gachet A la fin de sa vie, en 1968, Dino Buzzati rélisa cette bande dessinée, transposition du mythe d'Orphée revisité par la culture des années 60. Orfi est un chanteur de pop-music, brebis galeuse de sa famille aristocrate. En face de son palais se trouve une maison dont le portail donne en enfer. Orfi y retrouvera Eura, son Eurydice, qui ne le suivra pas et restera là, endormie pour l'éternité. Buzzati qui avait dessiné des décors et des costumes pour la Scala et peignait depuis les années 20, rend dans Orfi aux enfers, un "hommage aux arts contemporains, sans souci de hiérarchie", comme le souligne Delphine Gachet dans sa préface. Il s'inspire pour le dessin de ses femmes nues et sensuelles de celui de Crépax ou de Forest, mais se réfère également ,pour les atmosphères, aux "fumetti" et à ses créatures maléfiques, comme "Diabolik". La peinture influence également son dessin. Il remercie "pour leurs utiles conseils" Dali, Andy Warhol et Hans Bellmer, mais c'est surtout Giorgio de Chirico et ses architectures oppressantes qui transparaissent dans le dessin des décors urbains de cette bande dessinée poétique et désespérée. -Fletcher HANKS, Je détruirai toutes les planètes civilisées, Ed. Actes Sud, L'An 2, coordination éditoriale et postface de Paul Karasik, préf. de Thierry Groensteen Voici quinze récits complets écrits et dessinés par Fletcher Hanks, qui a travaillé, sous de multiples pseudonymes, dans l'industrie des comics entre 1939 et 1941 puis a disparu corps et biens. Le dessin est naïf, les couleurs criardes et le scénario raconte l'histoire invraisemblable aux dialogues surréalistes de super-héros comme Fantomah, la reine de la jungle, Stardust, le super-mage ou Big Red McLane, le roi des forêts du Nord. Lire ces planches, c'est, comme le précise Thierry Groensteen dans sa préface: "plonger dans une bande dessinée qui donnait corps aux fantasmes les plus déplorables, (...) un univers jubilatoire à savourer au énième degré (...) un dessin qui a la beauté de l'art brut." En fin de volume, Paul Karasik raconte en bande dessinée sa rencontre avec le fils de l'artiste. Celui-ci, héros de la guerre, méprise son père et le décrit comme un alcoolique sans talent. On en viendrait presque à croire que tout ceci est une mystification, mais non, Fletcher Hanks a bien existé et l'on peut enfin apprécier Je détruirai toutes les planètes civilisées, quintessence de son art "rude et naïf, laid et magnifique, tonitruant et silencieux comme la tombe". -Chantal MONTELLIER, Odile et les crocodiles, Ed. Actes Sud L'An 2 Odile et les crocodiles, un album initialement paru en 1984, est l'histoire tragique d'Odile B., une jeune comédienne victime d'un viol, un soir, dans le parking d'un centre commercial. Après que la justice l'ait plus ou moins traitée en coupable et qu'elle ait relaché les violeurs, la jeune femme se métamorphose en justicière, tueuse en série. Chantal Montellier est féministe et dans cet ouvrage, devenu un classique, les hommes sont des violeurs en puissance et les femmes, leurs éternelles victimes. En 2008, le propos de cet album semble peut-être un peu manichéen, voire simpliste, mais cette dénonciation violente et radicale d'une société cynique n'est pas dénuée d'un certain humour, grâce aux petites annotations dessinées que Chantal Montellier égrène le long de ses planches. - Thierry GROENSTEEN et Harry MORGAN, L'Art d'Alain Saint-Ogan, Ed. Actes Sud L'An 2 Alain Saint-Ogan fut le créateur de Zig et Puce, l'une des bandes dessinées les plus populaires de l'entre-deux-guerres. Avec cette création, Saint-Ogan emploie exclusivement la bulle et abandonne définitivement le principe du texte sous l'image. Mais Zig et Puce ne fut pas le seul apport de Saint-Ogan à la bande dessinée. Il fut le créateur d' autres personnages, comme L'Ours Prosper et M. Poche, écrivit une anticipation: Le Rayon Mystérieux, des récits pour la jeunesse et réalisa de nombreux dessins d'actualité. Enfin il fut le premier Président du festival de la BD d'Angoulême. L'ouvrage, à l'iconographie abondante, est divisé en trois parties: un texte de Thierry Groensteen, Saint-Ogan l'enchanteur, une chronologie, Vie et oeuvre d'Alain Saint-Ogan et deux textes analytiques d'Harry Morgan, Saint-Ogan et le strip et L'Allégorie scientifique et le merveilleux chez Saint-Ogan. Mais c'est surtout un beau livre d'images qui permet de mieux connaître l'oeuvre de ce grand dessinateur français qui influença Hergé.

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......