LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Centenaire de Huysmans II : dandy et fonctionnaires ou les corps célibataires

1h
À retrouver dans l'émission

MAUVAIS GENRES Emission du 30 Juin 2007 Produit et animé par François Angelier Avec Michel Meurger et Christophe Bier. Joris-Karl Huysmans: les corps célibataires avec: Daniel Grojnowski, éditeur de Huysmans, spécialiste de littérature fin-de-siècle, auteur de "L'Esprit fumiste et les rires fin de siècle" aux Ed. José Corti. Eric Walbecq, éditeur de correspondances et spécialiste de la littérature fin-de-siècle. LIVRES Joris-Karl Huysmans: Nouvelles édités par Daniel Grojnowski, GF Dans ses nouvelles J.K. Huysmans met en scène de tristes héros très ordinaires, à qui il arrive des mésaventures souvent drôlatiques et grotesques. Ses personnages sont des soldats perdus (Sac au dos), des fonctionnaires au prise avec l'administration (La Retraite de Monsieur Bougran), des employés en goguette (A Vau-l'eau) ou bien encore des femmes maltraitées (Un Dilemme) Henry de Groux: Journal, Ed Kimé, sous la direction de Rodolphe Rapetti et Pierre Wat Artiste belge, figure importante du Symbolisme, Henry de Groux (1866-1930), était un ami de Léon Bloy, dont il a illustré plusieurs livres. Son journal, choix fait parmi 18 volumes couvrant près de trente années de création, révèle un artiste lettré, tourmenté, associal et rejetant violemment certaines tendances esthéthiques de la fin du 19ème. Anarchiste convaincu, il défend Zola au moment de l'affaire Dreyfus, déteste Van Gogh, s'affirme comme un artiste anti-démocratique et évoque ses amis: Léon Bloy, Laurent Tailhade et Joris-Karl Huysmans. Un document passionnant pour comprendre l'époque. Jean Lorrain: Lettres à Marcel Schwob, Ed. du Lérot, présenté par Eric Walbecq Les deux écrivains s'étaient rencontrés à L'Echo de Paris en 1892 et devinrent très vite amis, fréquentant ensemble fêtes foraines, bals publics et autres lieux populaires, où, comme l'écrit jean Lorrain à Marcel Schwob dans une lettre de 1895: "Vos instincts malsains et vos curiosités coupables trouveront, je crois, un sûr aliment." Leur amitié durera quatre ans puis se délitera à cause de l'affaire Dreyfus, Jean Lorrain étant anti-dreyfusard. Entre temps, un troisième larron aura rejoint les deux compères: Oscar Wilde, auquel Marcel Schwob avait servi de guide lors de son séjour parisien, et qu'il présente à Jean Lorrain. Cette correspondance réunit 28 lettres et billets de Jean Lorrain ainsi que quelques lettres de Marcel Schwob. Elle est complétée par les contes que se sont dédiés les deux écrivains et par un texte satirique de Ernest La Jeunesse sur les deux auteurs tiré de Les nuits, les ennuis et les âmes de nos plus notoires contemporains, paru en 1896: "M. Schwob gardait sa face morte et ses yeux vagues. M. Lorrain sentit qu'il le regardait. Et il eut froid." Anonyme: Les Confessions d'un inverti-né, Ed. Corti, préface d'Emile Zola, texte suivi de Confidences et aveux d'un parisien par Arthur W. édition établie et présentée par Daniel Grojnowski En 1894, Georges Saint-Paul, médecin menant une enquête sur l'inversion sexuelle, fait lire à Emile Zola la confession que lui a adressée un jeune admirateur italien. Ecrit en français, ce récit autobiographique raconte sans détour les premiers émois homosexuel d'un jeune homme. Le médecin publiera ce texte sous pseudonyme dans un ouvrage intitulé: Tares et poisons, perversion et perversité sexuelle, provoquant à son tour la publication de Confidences et aveux d'un parisien, qui sont les mémoires d'un travesti, rédigées une trentaine d'années plus tôt. Gustave Guiches: Au Banquet de la vie (Souvenirs de la vie littéraire) ed. établie et annotée par René-Pierre Colin et Eric Walbecq, Ed. Du Lérot Gustave Guiches (1860-1935) était un romancier naturaliste et un auteur dramatique. Lors de la publication par Emile Zola de La Terre, il fut co-signataire du Manifeste des Cinq, avec entre autres écrivains: Lucien Descaves et Paul Bonnetain, s'élevant contre le caractère indécent de ce" récit scatologique". A partir de 1924, il publia en deux parties ses mémoires, document passionnant sur le milieu littéraire et artistique de la fin du 19ème, où l'on cotoie Léon Bloy, Villiers de L'Isle Adam et bien sûr Joris-Karl Huysmans.

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......