LE DIRECT

Eric Miles Williamson / Samuel Fuller

2h
À retrouver dans l'émission

Par François Angelier

Réalisation: Laurent Paulré

Situé, au sud de Berkeley, sur la côte ouest américaine, dans la baie de San Francisco, le port d'Oakland est le fils à problème des cités californiennes. Ville natale autant de Jack London que de Jeff Hanemahn, le guitariste de Slayer, elle abrite la maison-mère des Hell's Angels, s'orne d'une killing zone réputée et d'un des plus fort taux de criminalité américain. Depuis toujours Oakland - Californie est la chose, la cause, la ville du romancier Eric Miles Williamson. Ancien ouvrier du bâtiment, trompettiste de jazz amateur, aujourd'hui enseignant en littérature, il a publié depuis 1999, cinq ouvrages dont trois sont parus en France : "Gris-Oakland" (Noir Gallimard), "Noir béton" et, cet automne, "Bienvenu à Oakland" (Fayard noir). Romans râpeux et gris, dur et anguleux comme le béton que travaillent ses héros, qui les fait vivre et leur use le corps ; romans de la classe ouvrière, de la petite criminalité et du lumpenprolétariat américain. Violence en roue libre, sexe unlimited et journée de douze heures, pas d'erreur, c'est Williamson.

Crinière léonine, le regard taillant droit, un havane perpétuellement fiché à la commissure des lèvres telle la mèche à son pétard, Samuel Fuller est un des mythes hollywoodiens les moins bien gardés qui soit. Ancien journaliste et vétéran de la Seconde Guerre mondiale, acteur pour Godard, Moullet et Wenders, scénariste, romancier, il nous a surtout laissé comme réalisateur, en près de quarante ans (1949-1989) 24 films qui sont autant de points d'impacts profonds. Que ce soit dans le monde du film de guerre (J'ai connu l'enfer de Corée, Baïonnette au canon, Verboten, The Big Red One), le film noir (Le Port de la drogue, La Maison de bambou, Police spécial, Les Bas-fonds new-yorkais) ou le drame social ( Shock corridor, White dog), Fuller impose une vision qui est celle d'un humanisme noir, un regard solidaire et démythifié sur la personne humaine et son histoire.La parution, chez Allia, de la traduction française d' "Un troisième visage", son imposante autobiographie parue aux États-Unis en 2002 est un des événements de cette rentrée littéraire. La seconde partie de Mauvais Genres lui sera entièrement consacrée.

Quelques DVD de films de Samuel Fuller:

Shock Corridor / The naked kiss
Shock Corridor / The naked kiss Crédits : Radio France
Shock Corridor / The naked kiss
3 films de Samuel Fuller
3 films de Samuel Fuller
3 films de Samuel Fuller
The big red one
The big red one
The big red one
J'ai vécu l'enfer en Corée
J'ai vécu l'enfer en Corée Crédits : Radio France
J'ai vécu l'enfer en Corée
Le port de la drogue
Le port de la drogue
Le port de la drogue
White dog
White dog
White dog
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......