LE DIRECT
Jeu de Minchiate. Le Diable. Le Pendu. La Mort

Joris - Karl Huysmans ou le "bureaucrate de l'Apocalypse" : André Guyaux, Pierre Jourde

59 min
À retrouver dans l'émission

Elle manquait, elle ne manque plus. La Pléiade Huysmans, sortie il y a quelques jours, offre aux mots et aux visions de l'auteur de Marthe, d'À rebours, de Là-bas et La Cathédrale, un écrin digne de ses rêveries fétides et de ses angoisses mystiques.

Jeu de Minchiate. Le Diable. Le Pendu. La Mort
Jeu de Minchiate. Le Diable. Le Pendu. La Mort Crédits : Wikipedia

Maîtres d'oeuvre de cet érudit missel de la transgression, de l'esthétisme "hors-barrière" et de la flânerie religieuse, nos invités André Guyaux et Pierre Jourde ont sélectionné dix textes qui offrent, de l'engagement naturaliste à la reconversion catholique, une vision globale et architecturée de l'univers huysmansien, un monde où la langue prévaut avant tout, tout à la fois analytique et vertigineuse, gouailleuse et érudite. 

Une pierre d'angle pour toute bibliothèque mauvais genres que complètent, à l'Herne, la réédition du cahier Huysmans et la parution de plusieurs inédits, la mise en chantier d'Oeuvres complètes chez Classiques Garnier et, surtout, l'ouverture, fin novembre, d'une grande exposition sur Huysmans, critique d'art au Musée d'Orsay (Paris).

  • La chronique de Céline du Chéné

Ce soir dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genre, Samuel Dégardin, auteur de Posada, confession d’un squelette, sorti aux éditions Martin de Halleux et artiste plasticien qui officie sous le nom de Nidraged

"Confession d'un squelette", de Samuel Dégardin
"Confession d'un squelette", de Samuel Dégardin

Pour retrouver l’univers de Nidraged :

- La Galerie de poche

- Exposition 7, Galerie Bortier à Bruxelles du 14 au 28 décembre 2019 (vernissage le 14.12 à 14h)

- Projet Blow Book (avec la Crypte Tonique de Bruxelles) 

  • La chronique de Christophe Bier

LEO TAXIL, Une carrière fondée sur la mystification

Il fut un exubérant polémiste de la seconde moitié du XIXe siècle, créateur de la Librairie Anticléricale, pourfendeur de l’église dans des feuilletons outranciers dénonçant la vie sexuelle des papes. En 1885, il se convertit au catholicisme, renie ses idées premières et mettre la plume vitriolée au service de l’église, dénonçant cette fois le luciférisme dans la franc-maçonnerie. En 1897, dans une conférence de presse houleuse, il explique avoir voulu, pendant douze ans, mystifier la sainte église. Tout ne serait qu’une vaste farce !

Léo Taxil [1854-1907] – Du journalisme anticlérical à la mystification transcendante, de Robert Rossi, Quartier Nord Editions, 2016

Les Mystères de la franc-maçonnerie dévoilés – Les Loges ou la Maçonnerie Bleue, de Léo Taxil, tome 1, éditions de Varly, 2019

Couverture "Léo Taxil"
Couverture "Léo Taxil"
  • La playlist

Find A Way / Sam Binga

Indefinite Ridge / The Stranger

The Object Invoked / Mark Vermon

Love / Luke Slater

Intervenants
  • Professeur de littérature française du XIXᵉ siècle à la Faculté des Lettres de Sorbonne Université
  • Écrivain, critique et enseignant
  • Auteur de « Posada, confession d’un squelette », et artiste plasticien. Il est par ailleurs spécialiste du graveur belge Frans Masereel sur lequel il a fait sa thèse en histoire de l'art.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......