LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Arpad Soltèsz

La Slovaquie noire d'Arpard Soltész

59 min
À retrouver dans l'émission

À l'Est du nouveau et du très noir avec l'univers d'Arpad Soltész, maître du polar slovaque.

Arpad Soltèsz
Arpad Soltèsz Crédits : Daniel Arthur Michalica

Avec Il était une fois dans l'Est (Agullo, 2019 ; Points Seuil, 2020), le journaliste et romancier Arpad Soltész a fait entrer son pays, la Slovaquie post-communiste et plus précisément sa partie orientale, la région de Kosice, au panthéon des territoires du noir. Il était une fois dans l'Est narrait, sur fond d'enlèvement et de viol de mineure, la décomposition et la corruption d'une société où la politique et le milieu, l'armée et l'industrie s'approprient êtres et choses, les biens d'une société désarmée. 

Visuel couv.
Visuel couv.

Avec Le Bal des porcs (Agullo, 2020), c'est la mise à jour d'un réseau de prostitution masquée en centre de désintoxication qui sert d'œil à un cyclone social qui emportera toutes les strates du pouvoir.

Arpad Soltész répond, ce soir, aux question de Mauvais Genres. 

Dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genres

Céline du Chéné reçoit Pascal Pique créateur du Musée de l’invisible, à l’occasion de l’exposition « Géométries de l’invisible » qui se tient à l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux, dans les Alpes maritimes. 

Sans titre (cercle bleu) 2019 Courtesy de l’artiste
Sans titre (cercle bleu) 2019 Courtesy de l’artiste Crédits : Arthur Lambert

Pascal Pique et Fabienne Grasser-Fulchéri, directrice de l’espace de l’art concret, ont réuni des centaines d’œuvres qui dialoguent autour des notions de géométrie, d’abstraction et d’invisible. A voir en ce moment et jusqu’au 3 janvier 2021.  

Plus d’informations sur le site, et pour connaître les nombreux projets du musée de l’invisible, c'est ici.

Affiche de l'exposition
Affiche de l'exposition

Chroniques en second temps d'émission 

  • Le dernier titre paru de Don Winslow, Le prix de la vengeance (Harper et Collins), par Hubert Prolongeau.
Visuel couv.
Visuel couv.
  • Les Lumières de l'Aube, de Jax Miller (Plon), par Elise Lépine.
  • Le cinéma ABC de Bruxelles, par Christophe Bier.

La chronique de Christophe Bier

Façade du cinéma ABC - Fonds Cinéma ABC - Cinéma Nova
Façade du cinéma ABC - Fonds Cinéma ABC - Cinéma Nova Crédits : Collin O'Brien

ABC, la dernière nécropole du porno

Il a fermé en 2013. Situé à Bruxelles, l’ABC était l’un des derniers cinémas en Europe à projeter des films pornos en 35 mm, un lieu stupéfiant, figé dans les années 1970, dirigé par l’énigmatique Mr Scott, qui avait instauré un strip-tease toutes les heures dans sa salle. Les films, projetés dans d’éprouvantes conditions, n’avaient plus la moindre importance pour le public d’habitués, venus célébrer leur culte vibrant à ces déesses vivantes qui arpentaient chaque heure les escaliers de l’ABC pour descendre dans la fournaise de la salle et faire leur show. Ce livre est un hommage à une exploitation révolue, mené par Jimmy Pantera, à partir des archives mêmes du cinéma et de nombreux témoignages.

Cinéma ABC – Nécropole du porno, par Jimmy Pantera, CFC-Éditions

Intervenants
  • Ecrivain et journaliste d'investigation slovaque
  • A créé en 2014 le musée de l’Invisible. Il est l’ancien directeur de l’art contemporain du musée des Abattoirs à Toulouse et ancien directeur du FRAC Midi-Pyrénées.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......