LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Monument des Fantômes (Butte de Chalmont dans l'Aisne) de Paul Landowski, inauguré par le président Albert Lebrun en 1935

L'ombre de la guerre : Ernst Jünger, Curzio Malaparte et Georges Bernanos

1h
À retrouver dans l'émission

Écrire la guerre pour l'avenir des morts

Monument des Fantômes (Butte de Chalmont dans l'Aisne) de Paul Landowski, inauguré par le président Albert Lebrun en 1935
Monument des Fantômes (Butte de Chalmont dans l'Aisne) de Paul Landowski, inauguré par le président Albert Lebrun en 1935 Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

Faire la guerre est une chose, l'écrire en est une autre, mais la dire après l'avoir faite au premier rang et sur toute sa durée en est une troisième, sans doute encore plus difficile. C'est pareille tâche qu'ont effectuée les trois écrivains dont nous parlerons ce soir, le Jünger d'Orages d'acier, le Malaparte de Viva Caporetto ! et le Bernanos des Enfants humiliés. Trois guerres narrées ou évoquées non à chaud, mais plusieurs années après les combats, au fil de textes qui, chacun, restent encore de brûlants témoignages. Pour en parler : l'historien Nicolas Beaupré, spécialiste de la Première Guerre mondiale et auteur de "Écrits de guerre, 1914-1918" CNRS éditions, et le philosophe François L'Yvonnet, auteur d'un essai sur Ernst Jünger aux éditions Lemieux.

La chronique de Céline du Chéné : 

ähpar3
ähpar3 Crédits : Rebecka Tollens

Céline du Chéné reçoit dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genres, l'artiste Rebecka Tollens pour deux publications : "Bright "publié chez United Dead Artists et "Limbes" aux éditions Marguerite Waknine, ainsi que pour son exposition "The mourning dove" à la galerie L'Artichaut, à Bruxelles. A voir jusqu'au 25 novembre 2019.

crying clouds
crying clouds Crédits : Rebecka Tollens
Blow
Blow Crédits : Rebecka Tollens

La chronique de Christophe Bier : Paris Occulte

Paris aux prises avec les forces occultes, du milieu du XIXe siècle jusqu’à 1945. Les tables lévitent, les esprits s’emportent, les morts ressuscitent et les alchimistes cherchent la pierre philosophale. Le surnaturel se niche dans tous les coins de la capitale, les artistes et écrivains s’entichent des magnétiseurs, cartomanciennes et autres fakirs birmans, même – et surtout – si ceux-là sont natifs de Saint-Etienne. Car les charlatans pullulent, et les sectes et librairies spirites se créent. Paris ouvre ses bras aux satanistes.

Couverture de Paris occulte, Bertrand Matot
Couverture de Paris occulte, Bertrand Matot Crédits : Parigramme

Paris occulte : Alchimistes de l’ombre, spirites inspirés, mages sulfureux, traqueurs de fantômes et astrologues visionnaires, de Bertrand Matot. Parigramme, Paris, 2018.  

Bibliographie

bibliography

Viva Caporetto !Curzio MalaparteBelles Lettres / Mémoires de guerre, 2012

Intervenants
  • maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Blaise-Pascal et au « Centre d’Histoire Espaces et Cultures » de Clermont-Ferrand, membre du comité directeur du centre International de recherche de l’Historial de la Grande
  • Professeur de philosophie et éditeur
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......