LE DIRECT
Affiche Bob le flambeur, Jean-Pierre Melville, 1955

Melville de pied en clap : retour sur un parcours

1h
À retrouver dans l'émission

Mauvais Genres commémore ce soir le centenaire de la naissance de Jean-Pierre Melville

Affiche Bob le flambeur, Jean-Pierre Melville, 1955
Affiche Bob le flambeur, Jean-Pierre Melville, 1955

Après Clouzot, Mauvais Genres pistera ce soir, de rues en boîtes, de bars en commissariats, un des ses autres cinéastes fétiches : Jean- Pierre Melville dont on commémore, cette année, le centenaire de la naissance (1917-2017). L'occasion pour nous de sonder, de Bob le flambeur à Un Flic, en passant par l'Armée des ombres,  son monde nocturne et blafard, violent et tragique, d'aller de lieux en thèmes (de ses studios de la rue Jenner à la solitude), d'objets en figures (de chapeau en scène de casse). La nuit, c'est alors que commence notre tâche... 

L'armée des ombres, Jean-Pierre Melville
L'armée des ombres, Jean-Pierre Melville
Un flic, Jean-Pierre Melville
Un flic, Jean-Pierre Melville

Nos collaborateurs  : Philippe Rouyer, Hervé Aubron, Céline du Chéné et Christophe Bier 

La chronique de Céline du Chéné : 

Céline du Chéné reçoit dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genres, le chorégraphe et danseur François Chaignaud.

A retrouver les 24 et 25 novembre 2017 chez Madame Arthur, cabaret de travestis à Paris. Du 30 novembre au 2 décembre 2017, il sera dans « Radio Vinci Park » mis en scène par Théo Mercier à la Ménagerie de verre, à Paris. Sans oublier « Romances inciertos, un autre Orlando » avec Nino Laisné, à voir le 15 décembre à Metz puis le 22 décembre à Nanterre.

François Chaignaud
François Chaignaud Crédits : © Didier Olivré

Toutes les dates des pièces de François Chaignaud (et elles sont nombreuses!) sont à retrouver sur son site  

La chronique de Christophe Bier :

2016, même
2016, même Crédits : Ponte Vecchio Editions

Le calendrier érotique des Eroticiens

En 1929, Man Ray réalise 4 clichés pornographiques (Kiki de Montparnasse et lui-même seraient les modèles, avance-t-on), accompagné de textes d’Aragon et Benjamin Péret, pour une parodie de calendrier. En 2016, les Eroticiens, duo strasbourgeois fondateur de l’Ouvroir d’Erotique Potentielle, proposent un objet similaire. Le scandale n’est apparemment plus de mise, mais l’éros libre, revendiqué par les Eroticiens et leurs complices, est aujourd’hui, plus que jamais, en butte à l’autocensure.

2016, même, par Les Éroticiens, photographies de Jean-Louis Hess, textes de Léo Barthe alias Jacques Abeille, Gilbert Lascault, Germain Roesz et Alexandre Zahnbrecher, avec la présence de Mathilde Reumaux. Ponte Vecchio Éditions, Nice, 2016.

L'équipe
Production
Réalisation
Chronique
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......