LE DIRECT
We Blew It, Jean-Baptiste Thoret, 2017

Requiem à deux voies pour une Amérique enfuie : We blew it de Jean-Baptiste Thoret

1h
À retrouver dans l'émission

Mauvais Genres fait route commune avec Jean-Baptiste Thoret

We Blew It, Jean-Baptiste Thoret, 2017
We Blew It, Jean-Baptiste Thoret, 2017

C'est la loi de la route. On la fait ensemble, certains en sortent, se perdent dans le distance, d'autres s'échappent, qu'avale l'horizon. Mais toujours tous se retrouvent. Mauvais Genres fait ainsi, ce soir, route commune, une heure durant, avec Jean-Baptiste Thoret dont le film "We blew it" est visible, en salle, depuis le 8 novembre. 2h17 d'un travelling de plusieurs milliers de miles entre New-York et San Francisco pour comprendre le chemin qui mène d'Easy Rider à Trump : de Michael Mann à l'homme à la wassingue, de Peter Bogdanovich à Jerry Schatzberg à l'homme à la portière, cinéastes, vétérans du Vietnam, militantes, "passants considérables" parlent, témoignent, faisant remonter la matière noire, tragique et mélancolique, d'une mémoire enfuie, d'un rêve consumé, celui des années 70.

Le nouvel Hollywood, Jean-Baptiste Thoret, Brüno
Le nouvel Hollywood, Jean-Baptiste Thoret, Brüno Crédits : Le Lombard

Avec la participation de nos collaborateurs  : Philippe Rouyer, Antoine Guillot, Céline du Chéné, Christophe Bier 

La chronique de Céline du Chéné

Photo
Photo Crédits : Julie Dalmon

Céline du Chéné reçoit dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genres, la plasticienne Julie Dalmon, dans le cadre de l'exposition collective "Esthétique de la rage". A découvrir en ce moment et jusqu’au 26 novembre 2017, à l’espace d’art Aponia à Villiers-sur-Marne (94). Une exposition orchestrée par Laurent Quenehen.

Affiche Exposition Esthétique la Rage, 2017
Affiche Exposition Esthétique la Rage, 2017

La chronique de Christophe Bier

Affiche The Death dealer, Umberto Lenzi
Affiche The Death dealer, Umberto Lenzi

Umberto Lenzi

DVD La rançon de la peur, Umberto Lenzi
DVD La rançon de la peur, Umberto Lenzi

Artisan du cinéma bis italien, Umberto Lenzi a débuté à la fin des années 1950 et a sillonné tous les filons. Surtout connu pour des films gore avec des zombies et des cannibales, comme le saignant Cannibal ferox, il avait retenu l’attention des cinéphiles pour une série de films de machinations criminelles avec Carroll Baker et surtout pour ses « poliziotteschi », polars urbains des années de plomb. La Rançon de la peur (Milano odia: la polizia non può sparare, 1974), avec Tomas Milian et Henry Silva, fut son chef-d’œuvre (sorti en DVD chez Neo Publishing).

Affiche La Rançon de la peur, Umberto Lenzi
Affiche La Rançon de la peur, Umberto Lenzi
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Chronique
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......