LE DIRECT
De gauche à droite : Hubert Prolongeau, Elise Lépine, Joseph Incardona, François Angelier et Christophe Bier

Voir Genève et mourir : rencontre avec Joseph Incardona

59 min

Western financier planétaire et chronique à l'acide des mœurs genevoises, ce soir, Mauvais Genres reçoit le romancier Joseph Incardona à l'occasion de la parution, aux éditions Finitude, de son dernier roman "La Soustraction des possibles".

De gauche à droite : Hubert Prolongeau, Elise Lépine, Joseph Incardona, François Angelier et Christophe Bier
De gauche à droite : Hubert Prolongeau, Elise Lépine, Joseph Incardona, François Angelier et Christophe Bier Crédits : Claire Poinsignon

Sombre méditation sur l'amour fou en temps de crise...

...Ou l'art de survivre dans la jungle feutrée de la finance helvétique, voici un roman qui expose au mieux les rouages broyeurs et les collusions mortifères entre mafia et monde de l'argent-roi.  

Couverture "La soustraction des possibles"
Couverture "La soustraction des possibles"

En second temps d'émission 

Chroniques de nouveautés signées Charles Haquet (Intrigue au Kodokan, éditions du Masque - coll. « Masque poche » 2020), Benoît Vitkine (Donbass, éd. Les Arènes, 2020) et Sandrine Collette (Et toujours, les forêts, JC Lattès, 2020).

La chronique de Céline du Chéné

Ce soir, dans l'Encyclopédie pratique des mauvais genres, Céline du Chéné reçoit Nicole Canet pour son exposition « Féminisé » visible à la galerie « Au bonheur du jour », rue Chabanet à Paris, jusqu’à fin février 2020. 

"Vous voyez bien que vous étiez fait pour porter des gants et des souliers de femme..."
"Vous voyez bien que vous étiez fait pour porter des gants et des souliers de femme..." Crédits : Magali Daniaux (photo)

L’occasion de découvrir un ensemble de dessins, gouaches et encres des années 30 miraculeusement retrouvés. Lier, attacher, nouer et dénouer, cravacher, se soumettre : tel est « Féminisé ». 

Couverture "Féminisé"
Couverture "Féminisé"

A retrouver aussi sous forme d’un superbe livre illustré disponible dans sa galerie, aux « Mots à la bouche » et sur son site : Féminisé est sorti aux éditions « Galerie Au Bonheur du Jour », avec les textes de Nicole Canet, Christophe Bier et Florent Paudeleux.

La chronique de Christophe Bier

Figure tutélaire du fanzinat français, dévoué au cinéma bis, Norbert Moutier est décédé en janvier 2020. Romancier gore, tenancier d'un vidéoclub mythique à Paris, il était aussi cinéaste, trouvant dans la vidéo les moyens modestes d'assouvir ses rêves. Signés N.G. Mount, Trépanator, Alien Platoon, Dinosaur from the Deep et Le Syndrome d'Edgar Poe sont les fleurons d'une filmographie folle qui le porta même en Californie pour une authentique série Z américaine, Opération Las Végas.

Norbert Moutier, à droite, dans son vidéoclub du square Montholon
Norbert Moutier, à droite, dans son vidéoclub du square Montholon Crédits : Antoine Cervero

La playlist de Laurent Paulré

  • How the Sun Rose / Sweatson Klank
  • Saga / Hoshina Anniversary
  • Glacier / Kangding ray
  • Stadion / Fermata
  • Ascending Octave Drone / Sound Vibration
Intervenants
  • Écrivain, scénariste et réalisateur
  • Galeriste, spécialiste de l’art érotique masculin mais aussi du fétichisme, du SM et de l’histoire des maisons closes. Elle a ouvert la galerie « Au bonheur du jour » rue Chabanet en 1999.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......